NOUVELLES

Et de quatre

27/11/2013 07:46 EST | Actualisé 27/01/2014 05:12 EST

Il y a de ces matchs qui ne passeront pas à l'histoire. Mais aux dernières nouvelles, une victoire vaut toujours deux points, peu importe la qualité de l'opposition.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Contre une des pires équipes des dernières années dans la Ligue nationale, le Canadien (14-9-2) a signé un gain de 3-1 sur les Sabres (5-20-1), mercredi, à Buffalo.

Cette victoire peu spectaculaire est néanmoins la quatrième de suite du Tricolore, sa deuxième série du genre cette saison.

Andrei Markov a été le héros offensif de cette victoire avec trois passes et a porté son total de points à sept au cours de la séquence de succès du CH. Le défenseur a été utilisé pendant plus de 27 minutes et semble faire augmenter la valeur de son prochain contrat - peu importe où il le signera - de match en match.

Markov croyait bien avoir ouvert la marque en première période. Lars Eller, après un superbe effort individuel pour se défaire de Drew Stafford, a rejoint le Russe dans l'enclave. Le tir du vétéran défenseur a touché la jambière d'Alex Galchenyuk, finalement crédité du but.

David Desharnais a eu besoin d'une bonne dose de courage pour gonfler l'avance du Canadien, en période médiane. En avantage numérique, le petit centre s'est stationné devant le gardien Ryan Miller et il y est resté malgré le boulet de P.K. Subban qui arrivait à pleine vitesse. Desharnais a dévié le tir pour faire 2-0.

Brendan Gallagher a inscrit le but d'assurance tard en troisième période, pendant une punition inutile à Tyler Ennis. Sur le jeu, Markov a obtenu sa troisième passe du match et Desharnais, son deuxième point. Desharnais totalise cinq points à ses quatre dernières sorties.

La constance de Price

Matt Moulson a inscrit l'unique filet dans une cause perdante. L'ancien des Islanders a mis fin à sa séquence de 11 matchs sans but. L'attaquant des Sabres a profité d'une percutante mise en échec de Drew Stafford sur Subban. Stafford a récupéré la rondelle et l'a remise dans l'enclave à Moulson, qui a profité de sa chance.

Carey Price a repoussé les 24 autres tirs des hommes de Ted Nolan. Le gardien du Tricolore n'a pas été énormément sollicité, mais s'est dressé au bon moment, par exemple en troisième période, quand Marcus Foligno s'est amené seul devant lui. La séquence a ensuite donné lieu à un combat sanglant entre deux poids lourds, Douglas Murray et John Scott.

Du reste, Price a aussi reçu l'aide de son poteau en première période sur un tir de Ville Leino, et du courageux Brandon Prust en troisième période, qui s'est jeté devant une frappe de Christian Ehrhoff. Prust a souffert.

Les Sabres ont aussi eu droit à une chance en or en milieu de première période, quand Galchenyuk a été puni quatre minutes pour bâton élevé sur Steve Ott. Mais Price a bloqué leurs trois tirs pendant ce long avantage numérique.

Ott, lui, s'est précipité vers son vestiaire après avoir été atteint. Il a laissé plusieurs millilitres de sang sur la patinoire, mais est ensuite revenu dans le match.

Le gardien du Tricolore a maintenant accordé deux buts ou moins au cours de ses six derniers départs. Certes, il affrontait la pire attaque - et de loin - de la Ligue nationale. Mais comme pour son équipe, il n'y aura pas d'astérisque à côté de sa fiche. On y verra simplement une moyenne maintenant à 2,00.

À noter

  • Francis Bouillon a été retranché de la formation du Canadien pour faire une place à un autre vétéran, Douglas Murray.

PLUS:rc