NOUVELLES

UE: les victimes de traite de personne sont principalement européennes

26/11/2013 11:20 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

VARSOVIE, Pologne - Soixante pour cent des victimes de traite de personne sur le territoire de l'Union européenne sont des citoyens de l'UE, démontrent les premières statistiques compilées par le bloc à ce sujet.

Les victimes proviennent fréquemment de Roumanie et de Bulgarie, mais le trafic en provenance de l'extérieur de l'UE est en pleine croissance avec un nombre de plus en plus élevé de victimes originaires du Nigeria.

Ces données ont été dévoilées mardi à Varsovie, en Pologne, à l'occasion de l'ouverture d'une conférence sur le problème. Les experts ont estimé qu'il s'agit d'un «esclavage moderne» auquel l'Europe devrait répondre avec des lois plus musclées à l'endroit des traficants et un effort accru pour repérer et protéger les victimes.

Un traité adopté en 2008 par l'UE devrait aussi être renforcé pour sensibiliser les policiers et les citoyens à cette situation, ajoutent les experts, tandis que les organisations qui viennent en aide aux victimes devraient recevoir un meilleur financement.

Les données publiées mardi couvrent la période de trois ans entre 2008 et 2011. Pendant cette période, ce sont plus de 7000 filles et femmes et plus de 2000 garçons et hommes provenant de l'UE qui ont été identifiés comme étant des victimes (ou des victimes présumées) de la traite de personnes, contre 1200 femmes et 94 hommes provenant d'Afrique.

L'Organisation internationale pour les migrations a indiqué que, en 2012, 48 pour cent des cas repérés représentaient des situations de trafic à des fins de travail, contre 21 pour cent à des fins sexuelles. Ce dernier pourcentage est nettement plus faible que celui de l'année précédente.

Pour sa part, le gouvernement français doit déposer mercredi, devant le parlement, une des lois les plus strictes d'Europe en matière de prostitution et de trafic sexuel. La nouvelle loi imposerait notamment des amendes de 1500 euros et plus aux clients et aux prostituées.

PLUS:pc