POLITIQUE

Sécurité ferroviaire: Ottawa défend sa politique

26/11/2013 03:28 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST
CP

Le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, critique sévèrement les lacunes du gouvernement fédéral en matière de sécurité ferroviaire.

Dans son rapport annuel, il note que Transports Canada n'a réussi à compléter que 26 % des vérifications dans la surveillance des systèmes de sécurité des compagnies ferroviaires. Parmi les nombreuses failles, les inspecteurs ne disposent pas des données nécessaires pour prioriser les tronçons où circulent les matières dangereuses.

L'examen du vérificateur général sur la sécurité ferroviaire au Canada a été complété quelques jours à peine avant l'accident de train à Lac-Mégantic, qui fait 47 morts en juillet dernier.

Le gouvernement accepte les recommandations du rapport, mais se fait rassurant. « Nous avons un système qui fonctionne dans la grande majorité du temps », affirme le premier ministre Harper. « Les accidents sont en déclin. »

« Depuis 2007, notre gouvernement met en place des mesures pour améliorer la sécurité ferroviaire », a rappelé le ministre Steven Blaney, en entrevue à 24/60. « Est-ce qu'il faut continuer? Absolument. »

De son côté, le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair, accuse le gouvernement d'« avoir échoué lamentablement à assurer la protection du public ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques déraillements au Canada en 2013