NOUVELLES

Retour de la LNH à Québec compromis?

26/11/2013 02:39 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

L'entente de 5,2 milliards conclue entre le Groupe Rogers et la Ligue nationale de hockey pour la diffusion des matchs de hockey au Canada met en lumière les sommes importantes en jeu pour acquérir une franchise de la LNH et la difficulté pour certains marchés d'envisager l'achat d'une équipe professionnelle.

En vertu de l'entente, le Groupe TVA, filiale de Québecor, devient le diffuseur francophone officiel de la LNH pour les prochaines 12 années. Groupe TVA présentera 22 matchs des Canadiens les samedis, en plus de 160 matchs en saison de différentes équipes américaines à TVA Sports.

Le spécialiste en marketing sportif à l'Université Laval, André Richelieu, souligne que des sommes importantes sont en jeu. Selon lui, cette entente aura indirectement des conséquences sur le projet de retour des Nordiques à Québec.

« Je ne veux pas qu'on me lance des tomates ou qu'on m'envoie des menaces, mais il est certain qu'on est en train tranquillement de sortir les petits marchés de l'industrie du sport business qu'est devenue la LNH. Dans un marché de 750 000 habitants, je ne vois pas comment Québec serait capable de rentabiliser une franchise de 400, 500 millions », dit André Richelieu.

André Richelieu estime que ce type de transaction contribuera une fois de plus à gonfler la valeur des franchises de la LNH et les petits marchés comme Québec n'auront pas les moyens de se payer une telle franchise advenant une expansion de la LNH.

Le professeur de marketing à l'Université Laval, Frank Pons, constate aussi qu'attirer une équipe à Québec, bien que toujours faisable, sera de plus en plus difficile.

« La mise de départ pour avoir la franchise, le prix à payer va être plus élevé que ce qu'il était il y a trois, quatre ans quand les équipes étaient plus en difficulté. Donc, on a l'aréna, maintenant, il va falloir aussi que les gens qui veulent l'équipe, que ce soit Québecor ou d'autres personnes, soient prêts à mettre la mise de fonds derrière ça », commente M. Pons.

La valeur des franchises a déjà grimpé de 46 % en moyenne au cours de la dernière année, selon le magazine Forbes.

L'analyste du hockey à Radio-Canada, Martin Leclerc, voit dans cette transaction un lien avec le projet de Québecor de ramener une équipe de la LNH à Québec.

« Il est clair que Québecor avait lancé TVA Sports avec l'idée très claire de diffuser les matchs des Nordiques sur cette chaîne-là. TVA remercie Gary Bettman dans son communiqué. Est-ce qu'il y a un renvoi d'ascenseur là-dedans? Puisqu'on n'est pas capable de livrer l'équipe dans un délai raisonnable, de ne pas laisser mourir le réseau », soulève M. Leclerc.

Point de vue opposé

De son côté, Mario Bédard du groupe J'ai ma place, qui dirige la vente de sièges pour le nouvel amphithéâtre de Québec, fait une tout autre lecture de la situation. Il voit dans cette nouvelle une preuve de plus que le retour d'une franchise de la Ligue nationale à Québec est possible.

« Pour les gens qui doutaient de la possibilité du Groupe Québecor d'aller en business avec la Ligue nationale pour un club, là, on peut dire ce matin que TVA, Québecor, Pierre Karl Peladeau sont maintenant en business pour les 12 prochaines années avec Gary Bettman », affirme Mario Bédard.

« Ils ont la chance de se parler pour faire en sorte qu'il y ait un club de hockey qui s'en vienne à Québec. Pour moi, c'est une excellente nouvelle », poursuit-il.

Pour sa part, le maire de Québec, qui espère le retour d'une équipe professionnelle de hockey dans la capitale, ne veut pas interpréter la décision de la LNH de céder ses droits de diffusion au Groupe Rogers. Le maire ne dit pas s'il s'agit d'une bonne nouvelle ou d'une mauvaise nouvelle pour le projet de la capitale.

« Ça n'a rien à voir avec l'amphithéâtre ici, alors non, je ne veux pas interpréter. Mais je pense que la Ligue nationale fait de l'argent, en tout cas si tu compares au contrat qu'il y avait avant, mais le reste, je ne veux pas mettre le feu », dit-il. 

Québecor, qui est le partenaire privé pour la gestion du nouvel amphithéâtre multifonctionnel de Québec, s'est engagé à travailler au retour d'une équipe de la LNH à Québec.

Voici un tableau du coût des droits de diffusion aux baseball, basketball et football américains ainsi que pour l'équipe espagnole de soccer du Real Madrid

PLUS:rc