NOUVELLES

Naufrage d'un bateau de migrants haïtiens: le bilan pourrait atteindre 30 morts

26/11/2013 11:11 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

MIAMI - Un bateau traversant les Bahamas avec environ 150 migrants haïtiens à son bord a coulé après s'être échoué, tuant jusqu'à 30 passagers et forçant les autres à s'accrocher à l'épave pendant de longues heures, ont annoncé, mardi, les autorités.

Le porte-parole des forces royales des Bahamas, le lieutenant Origin Deleveaux, a déclaré qu'au moins 20 personnes avaient perdu la vie dans le naufrage et que, selon les témoignages des rescapés, le bilan total pourrait s'élever à 30 victimes.

Cinq corps ont été repêchés. L'armée et la police bahaméennes travaillaient de concert avec la garde côtière des États-Unis afin de retrouver d'autres cadavres tout en évacuant les survivants.

Le capitaine de la garde côtière américaine Gabe Somma a affirmé que les migrants avaient passé huit ou neuf jours en mer avec des réserves limitées d'eau et de vivres, et aucun gilet de sauvetage. Plusieurs étaient déjà très déshydratés à l'arrivée des secours.

En plus d'être surchargée, l'embarcation semble avoir essuyé du mauvais temps, a indiqué M. Deleveaux, qui a qualifié l'aventure de «voyage incroyablement dangereux».

Les naufrages de bateaux transportant un nombre excessif de passagers sont fréquents dans la région. À la mi-octobre, quatre Haïtiennes s'étaient noyées au large de Miami. D'autres incidents semblables se sont aussi produits près des îles Turks et Caicos, entre Haïti et les Bahamas, et dans le canal de la Mona, qui sépare la République dominicaine de Puerto Rico.

La plus récente tragédie s'est déroulée tard lundi soir près de la caye Harvey, à environ 125 kilomètres au sud-est de l'île de New Providence, où se trouve Nassau, la capitale des Bahamas.

Des pêcheurs ont repéré l'embarcation et alerté l'armée bahaméenne, qui a demandé l'aide de la garde côtière des États-Unis pour repérer le bateau, a raconté M. Somma. Le temps que les autorités le trouvent, le vaisseau de 12 mètres s'était échoué dans une zone parsemée de récifs et avait sombré.

Des photos prises par la garde côtière montrent les migrants s'agripper désespérément à chaque centimètre disponible de l'épave. Certains ont été transportés à une clinique située sur la caye voisine de Staniel afin d'être traités pour déshydratation.

Mardi après-midi, les autorités bahaméennes et la garde côtière avaient secouru environ 110 personnes, dont 19 femmes. Le lieutenant Deleveaux a précisé qu'il n'y avait aucun enfant à bord. Il a ajouté que les rescapés seraient emmenés à une base militaire de New Providence avant d'être rapatriés à Haïti.

PLUS:pc