NOUVELLES

Les francophones de Terre-Neuve et Labrador mal desservis dans les bureaux locaux fédéraux

26/11/2013 01:49 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Une enquête menée par la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador révèle que pour une deuxième année consécutive, la qualité des services en français, dans les bureaux locaux du gouvernement fédéral, souffre de sérieuses lacunes. 

Seul Parcs Canada, qui a obtenu de très bons résultats, fait exception à la règle. 

En moyenne, les ministères et les organismes fédéraux ont pris 47 heures de plus pour répondre à un courriel en français. 

Le service téléphonique, quant à lui, a été qualifié de "lamentable et médiocre" par les enquêteurs, les exigences n'ayant été répondues que dans 50 % des cas.

Quant au service d'accueil, les enquêteurs ont reçu une offre active de service en français que dans 30 % des cas, soit une baisse de 12 % par rapport à l'an dernier.

« On est vraiment des citoyens de deuxième classe. C'est comme si on est traité comme... c'est juste des francophones. On va leur donner ce qu'ils veulent, mais pas plus que ça. Je trouve ça décevant" », déplore Cyrilda Poirier, présidente de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador.

Cyrilda Poirier dénonce aussi que la loi sur les langues officielles ne soit pas toujours respectée. Selon elle, cela s'explique par un manque de volonté de la part du gouvernement fédéral de respecter le bilinguisme lors du processus d'embauche. 

PLUS:rc