NOUVELLES

Les emplois technologiques d'aujourd'hui sont menacés de disparition

26/11/2013 03:18 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les emplois de spécialiste des technologies des médias sociaux seront aussi dépassés dans 10 ans que des occupations plus traditionnelles telles que répartiteur de taxis et préposé de poste de péage, selon une nouvelle étude rendue publique mardi par le site web Workopolis.

Workopolis prédit que les experts des médias sociaux seront victimes des avancées technologiques, à l'instar de plusieurs autres occupations.

Les jeunes d'aujourd'hui baignent déjà dans des plateformes comme Twitter et Facebook, de sorte qu'ils arriveront sur le marché du travail avec une bonne connaissance des médias sociaux, a expliqué le site web.

Selon l'étude, réalisée par l'équipe de recherche de Workopolis, les chauffeurs de taxi seront de plus en plus contactés au moyen d'une application téléchargée sur un téléphone intelligent plutôt qu'en téléphonant à un répartiteur de taxis, tandis que les postes de péage «cracheront» la monnaie exacte aux conducteurs, rendant inutiles les préposés.

La même sort attend les caissiers du secteur du détail, qui seront graduellement remplacés par des caisses de sortie libre-service.

La demande de messagers, de préposés à l'accueil et de techniciens de laboratoire photographique existe encore, mais ces postes figurent parmi ceux qui sont le plus en perte de vitesse sur Workopolis.

Toutefois, les emplois associés à la vente de produits demeurent en demande, malgré les progrès technologiques.

«En fin de compte, les gens aiment encore acheter à des gens», a indiqué la vice-présidente des ressources humaines chez Workopolis, Tara Talbot.

Les professions de conseiller financier, de représentant de services financiers et de représentant de commerce figurent parmi celles qui connaissent la plus forte croissance, selon la plus récente étude de Workopolis. C'est également le cas des emplois de spécialiste de l'administration de la paie, de travailleur social, d'expert-conseil et de technologue en prévention des sinistres.

PLUS:pc