NOUVELLES

Henry Burris veut revenir à Hamilton même s'il sera joueur autonome

26/11/2013 05:57 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

HAMILTON - S'il n'en tient qu'à Henry Burris, il agira de nouveau comme quart partant l'an prochain et il ramènera les Tiger-Cats de Hamilton jusqu'au match de la Coupe Grey.

L'athlète de 38 ans deviendra joueur autonome durant la saison morte après deux campagnes avec les Ticats. Il a dit vouloir demeurer dans la ville de l'acier et jouer au nouveau stade Tim Hortons qui doit être inauguré en vue de la prochaine saison.

«Je veux revenir, a-t-il dit. Nous avons connu un beau parcours. J'ai encore le sentiment de pouvoir faire le travail.»

Il a montré que c'était bel et bien le cas cette saison, alors qu'il a mené la LCF au chapitre des gains par la passe, avec 4925 verges. Il a complété 373 passes en 567 tentatives avec 24 touchés et 19 interceptions.

Le vétéran de 14 saisons dans la LCF s'est amené avec les Ticats il y a près de deux ans dans le cadre d'une transaction avec les Stampeders de Calgary qui a envoyé le quart Kevin Glenn en Alberta. À l'époque, Burris avait perdu son poste de partant à Drew Tate après sept saisons à Calgary et il cherchait à repartir à zéro.

L'an dernier, à sa première saison à la barre des Ticats, l'équipe a présenté une fiche de 6-12 et n'a pas pris part aux séries. Cette fois-ci, ils se sont rendus jusqu'au match de la Coupe Grey avant de perdre 45-23 devant les Roughriders de la Saskatchewan, qui jouaient à domicile.

L'équipe est passée par ses quartiers généraux du centre-ville de Hamilton, mardi, afin que les joueurs puissent recueillir leurs effets et s'entretenir une dernière fois avec les entraîneurs.

L'entraîneur-chef Kent Austin a indiqué que Burris a fait «un excellent travail» pour les Ticats. Lorsqu'on lui a demandé précisément s'il voulait ravoir Burris, il a répondu: «Oui, évidemment. Mais il y a une certaine partie que je contrôle, une autre partie que je ne contrôle pas.»

Austin, qui est également le directeur général et vice-président des opérations football du club, doit penser en fonction du repêchage d'expansion qui sera tenu pour le Rouge et Noir d'Ottawa. Il sera en mesure de protéger un certain nombre de joueurs canadiens et américains, y compris un quart-arrière.

Bien qu'il n'ait pas voulu dévoiler ce qu'il entend faire, ou qui il prévoit protéger, un scénario possible serait d'attendre jusqu'au repêchage avant de s'entendre avec des joueurs autonomes. Cela fera d'autant de joueurs de moins à protéger.

Austin a déclaré que c'est avec regret qu'il perdra les services de joueurs le cas échéant, mais que le personnel d'entraîneurs tâchera d'identifier les aspects à améliorer. S'il y a du bon du dernier match de la Coupe Grey, a-t-il par ailleurs dit, c'est qu'il espère que ses joueurs comprendront mieux ce qu'il faut faire pour bien se préparer en vue d'un match aussi important.

«Espérons que nous pourrons apprendre de cette expérience et que nous pourrons composer un peu mieux avec ce genre de situation, à mesure que nous gagnons en maturité comme équipe. Je crois que ce sera le cas, a-t-il dit. Maintenant, nous savons ce que ça prend pour aller jusqu'au bout. Nous avons beaucoup parlé, lors de nos réunions avec les joueurs, de ce qu'ils devront faire pendant la saison morte, et comment suivre les instructions des entraîneurs sur le plan individuel, afin d'aller chercher la dernière coche qui manque.»

PLUS:pc