NOUVELLES
25/11/2013 01:16 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Sainte-Sophie: le SPVM soumet trois accusations à l'endroit d'un homme

SAINTE-SOPHIE, Qc - Un total de trois accusations devrait être porté, lundi au palais de justice de Saint-Jérôme, à l'endroit d'un individu atteint d'une balle par un policier de la Sûreté du Québec à Sainte-Sophie, dans les Laurentides.

Puisque l'événement implique des membres de la SQ, c'est le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui a été chargé de mener une enquête indépendante.

Selon le porte-parole du SPVM, Simon Delorme, l'homme de 33 ans, qui avait menacé les policiers avec une arme d'épaule, devrait faire face à des accusations de braquage d'une arme à feu, possession non-autorisé d'une arme à feu et possession d'une arme à feu dans un dessein dangereux.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) devra cependant donner son aval pour que les accusations soient portées.

L'enquête du SPVM se poursuit, afin de déterminer avec précision ce qui a mené le policier à tirer un coup de feu vers l'individu.

Vers 23 h 15, samedi soir, des policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à se rendre dans une résidence de la rue Mongrain pour une affaire de violence conjugale.

L'individu les aurait alors accueillis avec une arme d'épaule. Un policier a aussitôt tiré sur l’individu, l’atteignant à un membre supérieur et au bas du dos. Sa vie n’est toutefois pas en danger.

PLUS:pc