NOUVELLES
24/11/2013 08:07 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Le champion canadien Brad Jacobs remporte le Challenge de Charlevoix

CLERMONT, Qc - L'Ontarien Brad Jacobs est le nouveau champion du Challenge de curling de Charlevoix puisque le champion canadien en titre et vice-champion du monde a gagné 4-3 en grande finale contre Martin Ferland, de Trois-Rivières, en volant le point vainqueur au dernier bout, dimanche.

Jacobs quitte avec la bourse principale de 12 000 $, tirée de l'enjeu global de 37 000 $, alors que les perdants doivent se contenter de 7000 $.

Après avoir pris les devants au sixième bout et avoir vu son adversaire niveler les chances au bout suivant, Ferland bénéficiait de la toute dernière pierre au bout ultime. Tous les espoirs étaient donc permis de voir enfin une équipe québécoise remporter la compétition après une disette qui remonte à 2004.

Ce ne fut malheureusement pas le cas. Le dernier lancer du capitaine trifluvien a arrêté sa course à quelques centimètres à peine de l'objectif, ce qui a fait dire à plusieurs amateurs présents qu'il venait de faire un beau cadeau à Jacobs.

«Je ne suis pas nécessairement d'accord avec une telle affirmation. Lorsque la dernière pierre a quitté ma main, j'étais certain d'avoir le bon poids. L'erreur s'est produite au niveau de la lecture de la glace. C'est décevant mais ce sont des choses qui arrivent parfois», a noté brièvement Ferland, dont les compagnons de jeu sont François Roberge, Shawn Fowler et Maxime Elmaleh.

Pour sa part, Jacobs acceptait cette victoire avec satisfaction, surtout que l'an dernier, il avait plié l'échine en grande finale, face à Peter DeCruz, de la Suisse. Il a en même temps rendu hommage à son adversaire.

«Nous ne nous attendions définitivement pas à une fin semblable. C'est dommage pour Martin et son équipe, surtout qu'ils avaient disputé un fort match. L'équipe aurait mérité un meilleur sort mais que voulez-vous, de telles situations font partie du curling», a déclaré Jacobs, dont l'équipe est complétée de Ryan Fry, Eric et Ryan Harnden.

PLUS:pc