NOUVELLES
24/11/2013 08:32 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Début des élections législatives au Mali sous haute surveillance militaire

GAO, Mali - Les Maliens ont commencé à voter, dimanche, dans le cadre d'élections législatives hautement surveillées par les autorités, qui craignent que les rebelles ne tentent de saboter le scrutin.

Dans la ville de Gao, les Casques bleus des Nations unies et les soldats maliens étaient plus nombreux que les électeurs à l'ouverture des bureaux de vote dimanche.

Comme le reste du nord du Mali, Gao est tombée aux mains d'insurgés, parmi lesquels figurent des combattants islamistes, à la suite du coup d'État qui a secoué le pays en mars 2012.

Une intervention militaire menée par la France en janvier a permis de chasser les rebelles des principales villes. Les Maliens ont élu Ibrahim Boubacar Keita à la présidence au mois d'août à la suite d'élections s'étant déroulées dans le calme.

Toutefois, les dernières semaines ont été marquées par plusieurs incidents violents, dont l'assassinat, le 2 novembre, de deux journalistes français qui effectuaient un reportage à Kidal.

Environ 6,5 millions de Maliens ont le droit de voter aux élections législatives. Au total, plus de 1000 candidats briguent les 147 sièges de l'Assemblée.

PLUS:pc