DIVERTISSEMENT
24/11/2013 10:54 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

«Arthur L'aventurier en Afrique» : amusant safari pour les tout-petits

DVD Arthur L'aventurier en Afrique

Vos petits explorateurs sont-ils prêts pour un safari en Tanzanie? Avec son plus récent DVD, lancé il y a quelques semaines, et son nouveau spectacle, Arthur L’aventurier en Afrique, le sympathique personnage entraîne les enfants dans un voyage instructif et divertissant, au cours duquel ils croiseront une multitude d’animaux et en apprendront beaucoup sur le continent africain. Samedi après-midi, à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, les bouts de chou ont chanté et dansé avec Arthur et se sont émerveillés des magnifiques images qu’on leur présentait. Et les parents ont aussi eu beaucoup de plaisir, car le fantaisiste s’adresse très souvent à eux pendant ses prestations.

Flanqué de ses trois musiciens, dans un décor évoquant son véritable séjour en Afrique, effectué en mars dernier, Arthur L’aventurier, interprété par l’auteur-compositeur et comédien François Tremblay, parle aux bambins dans une langue vivante, bien adaptée à leur âge, mais jamais infantilisante. L’homme veut transmettre sa passion des voyages et des découvertes, et son enthousiasme est contagieux. Sur scène, il est entouré d’une girafe, d’un lion, d’un zèbre et d’autres créatures en carton. Derrière lui, une structure sur laquelle sont projetés photos et vidéos, rappelle son campement d’aventurier. Dans cette tente, pendant son périple, Arthur dormait à proximité de deux millions de bêtes sauvages en pleine migration. «Vous vous rendez compte, les enfants?», a-t-il insisté pour bien montrer l’ampleur de l’aventure. «Vous vous rendez compte, les parents?», a-t-il ensuite renchéri, sachant évidemment les papas et les mamans beaucoup plus conscients des risques.

Curiosité insatiable

Samedi, les premières notes avaient à peine résonné dans la salle montréalaise que les gamins étaient déjà debout, ou encore juchés sur les épaules de leurs parents, se trémoussant et tapant des mains au son des airs accrocheurs d’Arthur, dont les paroles se fredonnent aisément. Les petits spectateurs ont imité la trompe de l’éléphant avec leurs bras, ont identifié les cris de différentes espèces, ont statué à savoir si le zèbre est blanc rayé noir, ou noir rayé blanc, et certains ont même joué au limbo sur scène. Ils ont eu droit à des surprises, comme un message de Silvester, le guide africain d’Arthur, enregistré spécialement pour eux. Même les papas ont été mis à contribution, à un certain moment, lorsque cinq d’entre eux sont montés sur les planches pour rugir au micro, coiffés de crinières en peluche. On salue leur courage.

Chaque animal décrit dans l’histoire d’Arthur, que ce soit l’éléphant, l’hippopotame, le zèbre, la girafe, le lion ou le guépard, a son propre morceau musical et son anecdote. Le tout, livré par un Arthur L’aventurier débordant d’énergie, accoutré de circonstance. Il faut l’entendre relater son excursion auprès du peuple Massaï ou encore son ascension du Kilimandjaro, et voir ses yeux briller à ces souvenirs, pour comprendre comment il peut être aussi attirant pour les enfants. Ceux-ci sont sans doute incapables de résister à son insatiable curiosité.

Plusieurs personnalités, accompagnées de leur progéniture, ont assisté à la première médiatique d’Arthur L’aventurier en Afrique, dont Emmanuel Bilodeau et Édith Cochrane, Stéphane Bellavance et Alexandra Diaz. Après la représentation, d’une durée d’environ une heure, Arthur a pris le temps de rencontrer ses jeunes admirateurs pour des photos et des autographes.

Arthur L’aventurier en Afrique sera à nouveau présenté ce dimanche, à la Salle Pierre-Mercure, et reviendra en supplémentaire le 29 décembre. Arthur se rendra aussi à Québec, Waterloo, Richmond et Magog dans les prochaines semaines.

Pour plus d’informations : www.arthurlaventurier.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)