NOUVELLES
24/11/2013 03:41 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

244 Haïtiens expulsés de la République dominicaine après le meurtre d'un couple

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Les autorités dominicaines ont expulsé 244 Haïtiens après les meurtres de trois personnes près de la frontière entre Haïti et la République dominicaine, a rapporté le révérend Antoine Lissaint du Service jésuite des réfugiés.

M. Lissaint a affirmé que des personnes d'origine haïtienne ont été tenus responsables de la mort d'un couple dominicain qui a été poignardé. Une bande dominicaine l'a ensuite vengé en tuant un homme haïtien.

Dans un communiqué, la police dominicaine a affirmé que le couple formé de Jose Mendez Diaz et de Luja Encarnacion Diaz, tous deux âgés de 70 ans, aurait été tué durant un cambriolage lors duquel les assaillants sont repartis avec deux poches de café.

Le gouvernement dominicain n'a émis aucun commentaire.

Un groupe d'Haïtiens qui vivait dans le sud-ouest de la ville dominicaine de Neiba depuis quelques années a trouvé refuge dans un poste de police, craignant les représailles, a rapporté M. Lissaint. La police a confié le groupe à des soldats qui les ont conduits jusqu'à la frontière et renvoyés en Haïti, samedi.

Des défenseurs des migrants ont confié que certaines des personnes expulsés de la République dominicaine avaient hâte de quitter parce qu'ils craignaient d'autres actes de violence de la part de bandes.

L'Office national de la migration a accueilli les Haïtiens en leur remettant chacun une somme équivalent à 23 $ pour les aider à regagner leur ville natale.

Les relations entre ces deux voisins de l'île caribéenne sont de plus en plus tendues depuis qu'une cour dominicaine a rendu une décision en septembre, menaçant de révoquer la citoyenneté des personnes d'origine haïtienne. Des groupes de défense des droits de l'homme soutiennent que la décision pourrait pénaliser plus de 200 000 personnes en les privant de documents essentiels pour voyager et aller à l'école et de passeports.

Vendredi, le gouvernement dominicain a annoncé qu'il avait développé un programme pour le statut juridique de ceux qui perdront leur citoyenneté à cause de cette décision. Les détails seront révélés une fois qu'un décret sera signé et entrera en vigueur, dans les prochains jours.

PLUS:pc