NOUVELLES
23/11/2013 10:02 EST | Actualisé 23/01/2014 05:12 EST

Pacioretty réussit un doublé et permet au Canadien de vaincre les Penguins 3-2

MONTRÉAL - Max Pacioretty a réussi un doublé et Carey Price a donné des munitions au directeur général d'Équipe Canada en remportant son duel contre Marc-André Fleury, samedi soir, dans un gain de 3-2 du Canadien contre les Penguins de Pittsburgh.

«Ce soir, Pacioretty a marqué deux gros buts, a déclaré l'entraîneur Michel Therrien. J'ai aimé l'implication (de leur trio), autant offensivement que défensivement, et on a même marqué un but à quatre-contre-quatre. Donc ce sont des nouvelles encourageantes.»

Price, qui a offert une autre brillante performance, a repoussé 29 tirs et savouré sa neuvième victoire cette saison. Fleury, un de ses principaux adversaires pour un poste au sein de l'équipe canadienne qui participera aux Jeux de Sotchi en février, a encaissé la défaite.

Pacioretty, avec ses sixième et septième, et Tomas Plekanec ont marqué pour le Tricolore (13-9-2). Brendan Gallagher s'est illustré en affichant une belle intensité tout au long de la soirée, testant à de nombreuses reprises la patience des joueurs des Penguins.

«On a fait tout un boulot collectivement contre les meilleurs joueurs au monde, a admis Plekanec, qui a remporté 76 pour cent de ses mises en jeu samedi. Tu veux les empêcher de s'inscrire au pointage, et c'est ce qu'on a fait.»

James Neal, avec lui aussi un doublé, a riposté pour les Penguins (15-9-0), meneurs de la section métropolitaine. Evgeni Malkin a amassé deux aides, portant son total à 29 points en 23 parties en carrière face à la Sainte-Flanelle. Les hommes de l'entraîneur Dan Bylsma ont cependant vu leur série de trois gains être arrêtée.

Sidney Crosby, qui est devenu le premier joueur de la LNH à atteindre le plateau des 30 points cette saison, a été blanchi de la feuille de pointage.

Il s'agissait du 200e match de David Desharnais dans la LNH, et du 400e du défenseur étoile des Penguins Kristopher Letang. Le prochain match du Canadien sera disputé mercredi, contre les Sabres à Buffalo.

'Pacio' marque, et puis quitte

Il fallait s'y en attendre, le Tricolore n'a pu poursuivre sa belle lancée des derniers matchs en marquant rapidement, samedi.

Le Canadien a cependant capitalisé dès les premiers instants du deuxième tiers. Pacioretty a ouvert la marque à 1:53. Il a intercepté une passe de la recrue Olli Maatta en zone neutre avant de décocher un puissant tir des poignets, d'une dizaine de mètres, qui a déjoué Fleury du côté de la mitaine. Le CH présente désormais un dossier de 11-2-0 cette saison lorsqu'il marque en premier.

«Vous dites souvent que je joue trop en périphérie, et c'était mon but de la périphérie, a confié Pacioretty l'air moqueur. Parfois ils entrent, parfois non. Mais quand tu te sens bien, ça entre. J'ai ce tir dans mon arsenal et j'en ai profité.»

Le CH aurait pu faire mal aux Penguins lorsqu'il a bénéficié de deux supériorités numériques consécutives en milieu d'engagement. Therrien a appelé un temps d'arrêt pour s'assurer que ses hommes soient tous sur la même longueur d'onde, mais ça n'a pas porté fruit.

Therrien a plutôt perdu temporairement les services de 'Pacio', qui a retraité au vestiaire après avoir été atteint au «haut du corps» par un dégagement de Brooks Orpik. Le no 67 du CH a indiqué après la rencontre qu'il avait simplement reçu le caoutchouc «là où ça fait mal», et a ajouté en rigolant qu'il répétait pour son rôle dans 'Casse-Noisette'.

Deux buts en 1:20

Comme ce fut le cas en deuxième, le Canadien a frappé très tôt en troisième période. Plekanec a d'abord décoché un tir des poignets de l'enclave qui a déjoué Fleury entre les jambières, à 1:05. Andrei Markov et P.K. Subban ont récolté une aide chacun sur la séquence.

Pacioretty, qui a effectué un retour sur la patinoire pour le début de la troisième période, n'a pas paru trop incommodé par sa douloureuse blessure. Il a d'ailleurs porté la marque à 3-0 seulement 1:20 plus tard en s'amenant sur le flanc droit pour surprendre le gardien des Penguins d'un tir bas du côté éloigné. Fleury a mal paru sur la séquence.

Il ne fallait toutefois pas compter les Penguins pour battus. Pendant que Brian Gionta était au cachot pour avoir accroché, Neal a rétréci l'écart à 5:44 en décochant un puissant lancer frappé du haut du cercle droit des mises en jeu qui a déjoué Price dans la lucarne du côté de la mitaine.

Neal a porté la marque à 3-2 avec 2:53 à jouer en complétant une belle pièce de jeu de Malkin, qui est allé s'écraser violemment contre la rampe derrière Price. Après être resté quelques secondes sur la patinoire, le Russe s'est relevé et est retourné au banc des siens. Une pénalité à Neal pour avoir fait trébucher, alors qu'il restait 9,7 secondes au match, a malheureusement mis un terme aux espoirs des Penguins.

PLUS:pc