NOUVELLES
23/11/2013 09:14 EST | Actualisé 23/01/2014 05:12 EST

Alberta : une coulée de boue menace la faune aquatique

Une immense coulée de boue continue de descendre la rivière Athabasca, en Alberta, trois semaines après l'effondrement d'un mur de rétention d'une mine de charbon. L'incident pourrait avoir de graves conséquences sur la faune aquatique.

Des centaines de millions de litres d'eau boueuse se sont échappés d'un étang de décantation de la mine Sherritt Coal, le 31 octobre dernier, lorsqu'un mur de rétention a cédé, pour une raison toujours inconnue. La digue retenait plus de 670 millions de litres d'eau, soit l'équivalent de 270 piscines olympiques. L'eau était remplie de sédiments qui avaient été séparés du charbon.

Le torrent de boue, qui mesure 100 km de long par 100 m de large, descend la rivière Athabasca à plus de 1 km/h et se trouve présentement au sud de Fort McMurray.

Les sédiments pourraient étouffer l'habitat des poissons sur des centaines de kilomètres, a prévenu William Fraser Donagu, directeur science et politique de l'organisme Water Matters. L'arrivée de l'hiver empêcherait cependant de mesurer tous les effets pour le moment. L'ampleur véritable du problème sera mesurée au printemps.

Risques pour la santé

Par ailleurs, les autorités de la santé estiment qu'il n'y a pas de risque immédiat pour la santé humaine, mais préviennent tout de même qu'il ne faut pas boire l'eau qui se trouve à proximité de la traînée de boue. Des taux élevés de mercure et de plomb auraient été détectés dans l'eau contaminée.

« Certains produits chimiques sont en concentration plus élevée que les normes considérées sécuritaires », souligne le Dr James Talbot, médecin hygiéniste en chef de l'Alberta.

La minière concernée n'est cependant pas d'accord avec cette analyse. « J'avais soif et j'étais au milieu du panache. J'en ai bu une gorgée », affirme John Schadan, vice-président des opérations de la minière Sherritt Coal, pour appuyer ses dires.

La digue en cause a été réparée depuis l'incident. Dès l'arrivée du printemps, l'entreprise fera tout le nettoyage nécessaire, a assuré M. Schadan.

D'après un reportage de Sylvain Bascaron

PLUS:rc