BIEN-ÊTRE

Santé: la fiabilité de sites comme Wikipédia demeure un problème

30/10/2013 09:58 EDT | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST
LIONEL BONAVENTURE via Getty Images
The 'Wikipedia' logo is seen on a tablet screen on December 4, 2012 in Paris. AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE (Photo credit should read LIONEL BONAVENTURE/AFP/Getty Images)

MONTRÉAL - Les applications de type «wiki» sont de plus en plus populaires en sciences de la santé, mais le manque de fiabilité des contenus demeure leur point faible.

C'est un des principaux constats qui se dégagent d'une étude synthèse supervisée par le docteur Patrick Archambault, professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval, et publiée dans la plus récente édition du Journal of Medical Internet Research.

Les wikis sont des applications web qui permettent à un groupe d'usagers de créer et de modifier des contenus afin de partager leurs connaissances, ou encore d'obtenir de l'information sur un sujet donné. Le plus connu est Wikipédia, qui se classe au sixième rang mondial dans la liste des sites web les plus consultés.

Le docteur Archambault et ses collègues ont passé en revue 111 études consacrées à des wikis portant sur la santé. Les études révisées indiquent que plus de 50 pour cent des médecins et des étudiants en sciences de la santé ont recours aux wikis. Les plus grands utilisateurs sont les jeunes étudiants universitaires, qui s'y réfèrent dans une proportion de 81 pour cent. Une majorité de professionnels de la santé (55 pour cent) consulte également ces outils.

Par contre, rares sont ceux qui créent ou modifient le contenu de pages wikis. Cette participation ne dépasse pas 18 pour cent chez les jeunes étudiants et elle est de moins de 1 pour cent chez les chercheurs.

Les 25 études recensées portant sur la qualité de l'information — dont 24 ciblaient Wikipédia — rendent quant à elles un verdict plutôt sévère: 44 pour cent concluent que les informations sur la santé véhiculées par les wikis sont partiellement fiables et doivent être améliorées, alors que 28 pour cent jugent que leur contenu n'est pas fiable et ne doit pas être utilisé.

Malgré ces faiblesses, le docteur Archambault croit fermement au potentiel des wikis en santé.

«Il faudra trouver des incitatifs pour encourager les professionnels de la santé à partager leur expertise ainsi que des façons d'intégrer ce partage de connaissances à leur travail quotidien sans les surcharger, a-t-il dit. Si nous y arrivons, nous pourrions voir un changement radical dans la production et l'application des connaissances en santé, pour le plus grand bien de nos patients.»

Un groupe d'experts médicaux s'est d'ailleurs attelé à cette tâche en créant le WikiProject Medicine. Ce groupe vient de conclure une entente avec la Collaboration Cochrane, une organisation internationale réputée pour la fiabilité de ses données scientifiques dans le domaine de la santé, afin d'augmenter le nombre de résumés vulgarisés dans Wikipédia. Il existe aussi un partenariat entre Wikipédia et la PubMed Health des National Institutes of Health des États-Unis pour accroître la diffusion de connaissances scientifiques fiables et issues de revues systématiques rigoureuses dans les pages de l'encyclopédie en ligne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quinze allergies bizarres dont vous n'avez probablement jamais entendu parler