NOUVELLES
22/11/2013 02:02 EST | Actualisé 22/11/2013 02:09 EST

Arrestation musclée du SPVM pour un stationnement illégal (VIDÉO)

Une vidéo montrant des policiers procédant à une arrestation plutôt musclée au centre-ville de Montréal fait réagir sur Facebook. On y aperçoit des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) faire une intervention auprès d’un homme ayant stationné son véhicule au mauvais endroit. La scène est filmée par sa fille de 17 ans, qui supplie les agents de laisser son père. L’arrestation a eu lieu le soir du dimanche 10 novembre, mais la vidéo n’a été mise en ligne que le jeudi 21 novembre.

En entrevue avec Le Huffington Post Québec, Dirk Boder explique qu’il a été intercepté alors qu’il s’était stationné temporairement dans un endroit interdit. Il devait s’y arrêter peu de temps pour permettre à sa fille de récupérer quelque chose dans un commerce au coin de la rue Peel et du boulevard de Maisonneuve. Selon M. Boder, un agent s’est approché de la voiture alors que sa fille était de retour. «Il a cogné sur ma fenêtre, raconte l’homme. Lorsque je l’ai ouverte, il m’a demandé de sortir. J’ai étiré le bras pour éteindre les clignotants et la voiture, mais c’est là que le policier a passé sa tête par la fenêtre est s’est mis à crier.»

L’homme de 49 ans affirme alors être sorti, avoir demandé des explications et s’être buté à de la provocation de la part de l’agent. «Qu’est-ce que tu vas faire? Tu vas frapper un policier?» lui aurait-il demandé. Une contravention de 88$ est alors émise pour le stationnement illégal, et M. Boder rentre dans sa voiture. Il décide toutefois d’en ressortir pour prendre une photo du véhicule du SPVM. «Tu n’as pas eu assez de problème?» aurait alors répliqué l’agent avant de procéder à l’arrestation visible dans la vidéo. «Il m’a placé contre un mur, frappé avec ses genoux, passé les menottes brusquement. Le lendemain, ma main était enflée du double de sa taille», affirme M. Boder, qui note par ailleurs que le second policier était beaucoup moins agressif.

Il est alors amené dans le véhicule, choisissant de ne pas résister après avoir donné deux coups de pied sur celui-ci. Sa fille est laissée sur place en désarroi, comme le montre la vidéo. Appelant tour à tour le 911, la station de police puis encore le 911, elle n’obtiendra aucune réponse à ses questions. Ce sera finalement les policiers qui reviendront sur place avec son père.

M. Boder soutient en effet qu’après avoir été amené vers un poste de police, les policiers se seraient retrouvés devant un poste fermé. C’est alors que les agents l’auraient menacé de lui remettre une contravention de près de 700$ pour avoir résisté à son arrestation, se contentant finalement de lui donner une amende de 144$ pour avoir refusé de quitter une zone dangereuse.

Du côté du SPVM, on confirme qu’un constat d’infraction a été émis pour avoir gêné ou entravé la circulation des véhicules automobiles et avoir refusé sans motif valable de circuler à la demande d’un agent de la paix. Le sergent Laurent Gingras, relationniste, indique toutefois que le service de police ne souhaite pas commenter ce cas particulier. «On peut pas commenter chacune des infractions qui se retrouvent sur Internet, fait-il valoir. Lorsque des policiers font une intervention, ce n’est pas toujours évident pour quelqu’un de l’extérieur. Avant de porter un jugement, il faut comprendre le contexte.» M. Gingras souligne également que les citoyens qui se sentent lésés sont toujours libres de porter plainte en déontologie.

«Le ton était beaucoup plus courtois dans le véhicule au retour, a remarqué M. Boder. Je leur ai dit que tout ça n’était pas nécessaire, mais je leur ai aussi serré la main à la fin.» Ce dernier a tout de même l’intention de contester les contraventions et de porter plainte. «Ce n’est pas tant pour moi, je suis un adulte. Mais ma fille de 17 ans, c’est comme ça qu’elle doit voir la police?» questionne-t-il.

La main de M. Boder au lendemain de l'intervention:

main dirk boder



main dirk boder

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Matricule 728 pour les nuls..