NOUVELLES
22/11/2013 08:59 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Meurtre d'un chauffeur de taxi: Michel Duchaussoy accusé de meurtre non prémédité

SPVM

Michel Duchaussoy, soupçonné par la police d'avoir assassiné un chauffeur de taxi mercredi, à Montréal, devra répondre à des accusations de meurtre non prémédité au palais de justice de Montréal.

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) affirment par ailleurs avoir interpellé une femme dans le cadre de cette affaire. Âgée d'une cinquantaine d'années, elle est considérée comme un témoin important. Cette femme se trouvait à bord du taxi en compagnie de Michel Duchaussoy lorsque le meurtre a été commis.

Les policiers affirment également détenir l'arme utilisée lors du meurtre du chauffeur de taxi Ziad Bouzil, atteint de projectiles d'arme à feu dans la nuit de mardi à mercredi, sur la rue Darlington, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce.

Le corps sans vie du chauffeur de taxi a été découvert dans sa voiture qui avait embouti une autre automobile stationnée en bordure de la route.

D'après les enquêteurs du SPVM qui ont interrogé Michel Duchaussoy, le mobile du crime ne serait pas lié à une tentative de vol.

Les enquêteurs ont aussi établi que le suspect ne connaissait pas le chauffeur de taxi Ziad Bouzil, un ingénieur d'origine algérienne, père de trois enfants, qui était à l'emploi de la compagnie Diamond.

Activement recherché par les services de police de la région de Montréal, Michel Duchaussoy a été arrêté jeudi soir par des agents de la police de Boucherville pendant qu'il déambulait sur la rue Nobel, une artère commerciale et industrielle. Les policiers, qui détenaient sa description, l'ont tout simplement reconnu. Duchaussoy n'a opposé aucune résistance lors de son arrestation.

Les chauffeurs de taxi de Montréal sont secoués. Ziad Bouzil laisse dans le deuil sa femme et ses trois enfants. Il avait quitté l'Algérie il y a 12 ans pour fuir la violence.