NOUVELLES
22/11/2013 12:59 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Marois évoque l'urgence d'un nouveau pont

La première ministre du Québec, Pauline Marois, a tenté de se faire rassurante et de montrer que les choses bougent, vendredi, en répondant aux questions sur la situation au pont Champlain, à Montréal, où une fissure dans une poutre a forcé la fermeture de deux voies de circulation pour une durée indéterminée.

« Je ne veux pas nécessairement prendre leur défense, mais ce que je comprends, c'est qu'ils vont faire des travaux importants de consolidation pour éviter justement qu'il y ait des risques qui apparaissent », a déclaré Mme Marois en point de presse, après une annonce sur un investissement dans les autobus électriques.

« Mais ce qui est urgent, cependant, c'est qu'on procède à la construction du nouveau pont, que les plans et devis soient adoptés le plus rapidement possible, a ajouté la première ministre. Nous sommes prêts à collaborer à 100 % avec le fédéral pour que cela aille le plus rapidement possible. »

Pauline Marois a rappelé que le gouvernement du Québec avait déjà fait une proposition incluant l'intégration d'un train léger sur rail au nouveau pont reliant l'île de Montréal à la Rive-Sud.

De son côté, le ministre fédéral de l'Intrastructure, Denis Lebel, a rappelé que le gouvernement a investi 380 millions de dollars en entretien du pont Champlain et que le récent rapport Buckland-Taylor évoquait une somme supplémentaire nécessaire de 400 à 500 millions de dollars.

« Nous ne le faisons pas de gaieté de cœur, a déclaré le ministre Lebel. Mais, pour nous, la sécurité des usagers est notre chose la plus primordiale. On va continuer à le faire et on va mettre à la disposition de la Société des ponts les sommes d'argent nécessaires pour entretenir le pont actuel. »

Le directeur général de la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain, Glen P. Carlin, a indiqué que Transports Canada étudiait la possibilité de devancer la date de construction d'un nouveau pont. « Dans un monde idéal, le plus vite qu'on peut avoir un nouveau pont, on va avoir moins de risques à gérer. L'équipe de Transports Canada qui est chargée de livrer le nouveau pont travaille très fort. La date, néanmoins, est toujours l'année 2021 », a résumé M. Carlin.

PLUS:rc