NOUVELLES
22/11/2013 01:49 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Le vétéran demi à l'attaque Donald Brown donne une solide option aux Colts

INDIANAPOLIS - Semaine après semaine, Donald Brown est plus productif que Trent Richardson.

Et semaine après semaine, l'athlète de cinq pieds 10 pouces et 210 livres tient toujours le même rôle pour les Colts d'Indianapolis: il change le rythme du match tout en demeurant le substitut à Richardson.

Les Colts ont fait les manchettes en faisant l'acquisition de Richardson plus tôt cette saison, mais il n'a pas trouvé sa vitesse de croisière depuis qu'il a quitté les Browns de Cleveland. Richardson, le partant, a porté le ballon 96 fois pour 272 verges et capté 12 passes pour 116 verges en huit matchs depuis la transaction. Brown, son substitut, a couru 48 fois pour des gains de 293 verges et capté 15 ballons pour 153 verges au cours de la même période.

Brown dit être «dans sa zone» en préparation pour le match de dimanche, contre les Cardinals de l'Arizona. Ses 5,9 verges par course le placent au deuxième rang des 70 porteurs de ballon les plus utilisé dans la NFL cette saison.

«Je me sens bien, je me sens en confiance avec le ballon, a-t-il dit. Mentalement, tout est à point. Je connais par coeur mes blocs, je comprends exactement ce que fait la ligne à l'attaque. Les joueurs de ligne font tout un travail, Andrew (Luck) nous sort les bons jeux et quand la première personne que vous voyez devant vous est un demi de sûreté, c'est le rêve de tout demi à l'attaque.»

Brown a amorcé la saison comme substitut à Ahmad Bradshaw et Vick Ballard. Quand les deux joueurs se sont retrouvés sur la liste des blessés pour longue durée, il s'est retrouvé coincé derrière Richardson. Le coordonnateur à l'attaque des Colts, Pep Hamilton, estime que Brown a conservé la bonne attitude à propos de toute cette situation.

«Il est constant, c'est un professionnel. Il n'a jamais fait de vague. Il est le premier arrivé et le dernier parti. Son attitude a été exemplaire, très positive.»

Hamilton ajoute que malgré les succès de Brown, les Colts continueront d'utiliser les deux demis de la même façon.

«On ne prévoit pas changer la rotation de nos demis. On a toujours utilisé un comité et on va continuer à le faire.»

L'entraîneur-chef, Chuck Pagano, croit en Richardson, en partie en raison de ses succès à Cleveland. Richardson a amassé 950 verges la saison passée, sa première dans le circuit.

«Les statistiques de Trent viendront, a dit Pagano. Il est tout un joueur, un très bon demi. Il n'est pas ici depuis aussi longtemps que les autres gars, et je ne lui cherche pas des excuses. Il n'en servira pas de toute façon. On va demeurer patients et il obtiendra bientôt tout un match. Ses statistiques vont augmenter.»

Pagano a dit de Brown qu'il est à la fois robuste et rapide.

«Il joue très bien. Il court bien, trouve les trous, esquive les plaqués et obtient bien des verges après le contact initial. On sait tous que s'il a de l'espace, il va détaler.»

Il n'y a pas de dentelle dans le jeu de Brown. Il accepte les tracés sans broncher et fait payer les défenseurs avant d'utiliser sa vitesse pour se sauver.

«Il trouve souvent le moyen de 'fabriquer' les verges qu'il amasse», a ajouté Hamilton.

Pour Pagano, Brown et Richardson forment un tandem efficace: Richardson martèle l'adversaire avant que Brown ne profite d'une défensive fatiguée.

«Ça a bien fonctionné jusqu'ici et ça semble aller de mieux en mieux, a dit l'entraîneur. C'est une bonne combinaison, un bon changement de rythme. Les deux joueurs sont en mesure de faire le boulot, qu'ils transportent le ballon ou le captent dans le champ-arrière.»

Brown n'est pas dérangé par ce temps partagé puisqu'au bout du compte, ça aide l'équipe à gagner des matchs.

«C'est un peu le portrait de la NFL, a-t-il dit. Peu d'équipes utilisent vraiment un seul demi offensif, puisqu'ils se font malmener. Vous devez partager le travail pour assurer leur longévité. C'est une longue saison. Mieux vous êtes armés, meilleurs vous serez. C'est notre objectif.»

PLUS:pc