NOUVELLES
22/11/2013 03:29 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Hydro-Québec veut réduire les pénalités pour refus de compteurs intelligents

Hydro-Québec demandera à la Régie de l'énergie d'autoriser une réduction des controversés frais punitifs imposés en cas de refus des compteurs intelligents, a annoncé la société d'État vendredi.

« Conformément au processus réglementaire, c'est cet organisme [la Régie] qui devra autoriser la révision des frais de l'option de retrait et en fixer les conditions. L'entreprise saisira donc la Régie d'une requête à cet effet », a fait savoir Hydro-Québec dans un communiqué.

L'« option de retrait » est assortie de frais supplémentaires pour faire la demande de retrait du programme d'installation d'un compteur émettant des radiofréquences (98 $), puis pour qu'un employé d'Hydro-Québec prépare manuellement un relevé (17 $ par mois).

Hydro-Québec n'a pas précisé le montant de la baisse des pénalités.

Pour l'abolition des pénalités

Ces frais sont contestés notamment par Québec solidaire, qui souhaite leur abolition. Un peu plus tôt en journée, le parti provincial demandait au gouvernement de Pauline Marois d'obliger la Régie à revoir sa politique d'option de trait.

Le 30 mai dernier, des élus ont en outre adopté unanimement une motion déposée par Québec solidaire demandant à Hydro-Québec de retirer les frais punitifs imposés aux clients qui refusent la mise en place de compteurs.

Des groupes écologistes et des associations de consommateurs ont également maintes fois demandé à se faire entendre par la Régie de l'énergie, notamment sur la question des effets nocifs possibles des ondes électromagnétiques émises par les compteurs, mais également sur la question des frais punitifs.

Ces nouveaux compteurs peuvent être lus à distance à l'aide d'un émetteur-récepteur installé à proximité, ce qui pourrait faire économiser à Hydro-Québec jusqu'à 200 millions de dollars en 20 ans.

Quelque 890 000 compteurs intelligents ont été installés jusqu'à présent. Le taux de refus du nouveau compteur se maintient à un niveau inférieur à 0,4 %, selon Hydro-Québec.

PLUS:rc