NOUVELLES
22/11/2013 06:07 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

En Lettonie, l'effondrement du toit d'un marché fait au moins 45 morts

ASSOCIATED PRESS
Debris, foreground,which was removed by rescue teams during a search for victims at the Maxima supermarket in Riga, Latvia, Friday, Nov. 22, 2013. At least 32 people died, including three firefighters, after an enormous section of roof collapsed at a Latvian supermarket in the country's capital, emergency medical officials said Friday. The reason for the collapse during shopping rush-hour Thursday was still not known but rescue and police officials said that possible theories include building's design flaws and poor construction work. (AP Photo/ Roman Koksarov)

RIGA, Lettonie - Au moins 50 personnes ont été tuées jeudi, quand le toit d'une épicerie s'est effondré à Riga, la capitale de la Lettonie. On compte au moins trois pompiers parmi les victimes.

La catastrophe s'est produite en fin de journée, au moment où des dizaines de personnes faisaient leurs emplettes après le boulot. Une seconde partie du toit s'est effondrée un peu plus tard, écrasant les pompiers venus secourir les premières victimes.

Le porte-parole Toms Sadovskisk a prévenu que le bilan risque de s'alourdir encore davantage. Six des victimes n'ont toujours pas été identifiées.

Trente-cinq autres personnes ont été blessées, dont 28 qui ont dû être hospitalisées. Dix pompiers ont été touchés au moment où ils venaient à peine d'entrer dans la structure instable.

Les autorités étaient incapables de dire, vendredi, combien de personnes pourraient être coincées dans les décombres.

Il s'agit de la pire tragédie à survenir en Lettonie depuis que le pays balte a retrouvé son indépendance en 1991. Le gouvernement letton a proclamé trois jours de deuil national à compter de samedi.

Le supermarché se trouve dans un secteur densément peuplé, près du centre-ville de Riga. La cause de l'incident demeure inconnue. Des témoins ont déclaré à des médias lettons qu'ils avaient entendu une explosion, tandis que d'autres médias ont rapporté qu'un jardin comprenant des arbres et des plantes était en voie d'être installé sur le toit du bâtiment.

Le maire de Riga, Nils Usakovs, a expliqué aux journalistes que des sacs de terre et de sable empilés sur une portion plus faible du toit peuvent avoir provoqué son effondrement.

Les opérations de recherche se poursuivaient vendredi. Périodiquement, les secouristes éteignaient leur équipement et demandaient aux proches des disparus de les appeler, de manière à pouvoir repérer les sonneries de téléphone cellulaire. Des dizaines de pompiers fouillaient prudemment les ruines du supermarché.

Une porte-parole des services de secours de Riga, Viktorija Sembele, a indiqué que la recherche de survivants progresse lentement, puisque les débris et la structure risquent de s'écrouler à tout moment si le mauvais morceau est retiré.

L'effondrement d'une section d'environ 500 mètres carrés du toit a fait tomber les hauts murs et les vitres du supermarché Maxima, dans un effet domino qui a rempli l'édifice de gravats et répandu du verre dans la rue.

Plusieurs grues de construction retiraient des plaques de métal et d'autres débris du trou dans le toit, tandis que des bouteurs ouvraient un chemin jusqu'à l'intérieur du supermarché. Mme Sembele a révélé qu'environ le tiers de débris devait encore être nettoyé.

L'édifice avait été complété en novembre 2011.

Des dirigeants de la chaîne Maxima ont refusé de commenter mais ont promis de publier un communiqué un peu plus tard.