NOUVELLES
22/11/2013 07:01 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Desharnais et Budaj font la paire

Il est encore tôt pour dire si David Desharnais est véritablement relancé. Mais on peut au moins affirmer qu'il vient de jouer ses deux meilleurs matchs de la saison.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Le petit centre a finalement inscrit son premier but de la saison, tandis que Peter Budaj a brillé au bon moment, et le Canadien (12-9-2) l'a emporté 3-2 sur les Capitals (12-10-1), vendredi, à Washington.

Le Tricolore signe un deuxième gain de suite, une première en près d'un mois (28 et 29 octobre), et bat les Capitals pour seulement la deuxième fois dans les 10 derniers duels entre les deux équipes.

Dans la soirée des héros inhabituels pour le Canadien, deux joueurs ont profité de la première période pour mettre fin à des léthargies. Travis Moen, d'un tir faible des poignets, a déjoué Michal Neuvirth pour son premier but en 51 matchs.

Desharnais a ensuite mis un terme à sa disette de 26 matchs sans but en faisant dévier un tir haut d'Andrei Markov. La reprise laissait croire que Desharnais avait touché à la rondelle au-delà de la hauteur permise, mais comme l'arbitre sur la patinoire a immédiatement indiqué qu'il y avait but, la reprise ne devait laisser aucun doute.

S'il s'agissait d'un but à un moment bien banal du match, les joueurs sur la patinoire le célébraient comme s'ils avaient gagné la rencontre. Max Pacioretty, pour ne nommer que lui, affichait sans doute le sourire le plus large du Verizon Center. Il venait tout juste de voir son plus fidèle allié finalement trouver le fond du filet, après un début de saison de misère.

Après avoir obtenu deux passes mardi, Desharnais a de nouveau piloté le trio le plus menaçant du Tricolore. Il a tiré trois fois au filet, ce qu'on ne voyait pas au commencement de la saison. Et il a bien alimenté Pacioretty, auteur de cinq tirs, en plus d'avoir vu cinq autres de ses tirs bloqués par des défenseurs adverses.

Un autre mal-aimé du début de la saison, Daniel Brière, en avantage numérique, a engraissé l'avance des Montréalais, lui aussi en première période. Les trois buts des vainqueurs ont été inscrits en 4 min 47 s.

Budaj, l'autre héros

Alexander Ovechkin, lui aussi pendant un 5 contre 4, a redonné vie aux Capitals tout juste avant la première sirène.

Le Moscovite a rendu la fin de match intéressante avec son deuxième de la soirée, en milieu de troisième période, pour porter son total de la saison à 19. Ce filet a été inscrit à forces égales, mais on peut parler d'un jeu chanceux, puisqu'il a tout juste fait dévier une rondelle tirée par John Carlson.

Malgré une charge de travail modeste (27 tirs), Budaj fait néanmoins partie des héros dans cette victoire. Le Slovaque a notamment fait face à trois échappées, dont deux en début de deuxième période, quand le Canadien menait par deux. Sans ses importants arrêts face à Aaron Volpatti et Nicklas Backstrom, on aurait certainement assisté à une soirée différente.

Budaj a remporté quatre de ses cinq départs cette saison.

Les membres du trio de Tomas Plekanec méritent également une mention parmi les responsables du triomphe. Leur mission consistait à surveiller l'unité formée d'Ovechkin, Backstrom et Marcus Johansson, et malgré le doublé d'Ovechkin, la mission a été accomplie. Brian Gionta, l'ailier droit de Plekanec, a même fait perdre les pédales au célèbre numéro 8 au dernier tiers, et l'a forcé à écoper d'une punition mineure.

Bournival blessé

Les patineurs montréalais ont bloqué 17 tirs, en appui à leur gardien. L'un de ces arrêts pourrait toutefois coûter cher.

En fin de match, Michaël Bournival s'est placé devant une frappe de Carlson, qu'il a stoppée avec son pied droit. Le Québécois est resté étendu sur la patinoire et son match était aussitôt terminé.

Heureux hasard, les Bulldogs de Hamilton jouaient à Montréal vendredi soir. Un rappel serait donc simplifié, puisque l'heureux élu aurait le loisir de rester dans la métropole.

Le Canadien aura d'ailleurs besoin d'une équipe en pleine santé samedi, puisque les visiteurs auront pour nom Sidney Crosby et Evgeni Malkin...

À noter

  • L'attaquant du Canadien Rene Bourque (bas du corps) a raté un deuxième match de suite.

  • À la ligne bleue, Michel Therrien a fait appel à Douglas Murray, après l'avoir retranché lors des deux derniers matchs. Bouillon lui a cédé sa place.

PLUS:rc