NOUVELLES
22/11/2013 05:35 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Chine: une fuite d'oléoduc a provoqué une explosion qui a fait au moins 35 morts

PÉKIN, Chine - Une rupture d'oléoduc a provoqué des explosions dans une ville portuaire de l'est de la Chine vendredi, faisant au moins 35 morts et 166 blessés.

L'eau entourant le port de la ville de Qingdao a aussi été contaminée, lors d'un des pires accidents industriels survenus en Chine cette année.

La fuite de pétrole a causé deux explosions gigantesques, dont une qui a arraché du ciment le long d'une route municipale de Qingdao. Des photos mises en ligne montrent une rue déchiquetée, des cadavres, des voitures renversées et des vitres fracassées. Une gigantesque colonne de fumée noire s'élevait dans le ciel.

L'oléoduc de Sinopec, le plus important raffineur chinois, s'est rupturé tôt vendredi et a fui pendant une quinzaine de minutes dans la rue et dans le mer avant d'être finalement fermé.

Le pétrole s'est enflammé et a explosé à deux reprises quelques heures plus tard, pendant que des ouvriers étaient sur place pour nettoyer le tout, selon le gouvernement municipal.

Le quotidien Beijing News cite un témoin de l'accident qui dit avoir senti le souffle de l'explosion avant de réaliser que la route devant lui avait été brisée. Plusieurs voitures ont été renversées et de la fumée noire s'élevait au loin, a dit le témoin.

«C'était comme un tremblement de terre, j'étais stupéfait», a dit l'homme, simplement nommé Gao. Il a ensuite décrit une scène de chaos quand des gens paniqués ont commencé à courir dans toutes les directions.

Le président chinois Xi Jinping a demandé aux responsables locaux de retrouver tous les disparus, de soigner les blessés et d'identifier la cause de l'accident. La firme Sinopec a publié un communiqué dans lequel elle offre ses condoléances aux familles des victimes et promet de faire toute la lumière sur la catastrophe.

Le Bureau de la protection environnementale de Qingdao a indiqué que des barrières ont été mises en place pour contenir le pétrole dans la mer, mais qu'un mélange de pétrole et de gaz a pris feu à la surface de l'eau. Une superficie d'au moins 3000 mètres carrés a été atteinte, malgré les efforts des autorités pour contenir le déversement.

Les responsables ont révélé que du pétrole s'était infiltré dans des tuyaux sous-terrains, ce qui pourrait avoir contribué à l'explosion, mais ils n'ont pas fourni plus de détails. Ils ont garanti à la population que l'accident n'avait pas touché d'installations pétrochimiques ou militaires dans la région et que la qualité de l'air demeurait bonne.

L'accident risque d'alimenter les préoccupations croissantes de la population chinoise concernant la sécurité et les risques environnementaux associés aux projets d'oléoducs.

Il s'agit du troisième accident industriel le plus meurtrier à survenir en Chine cette année. Un incendie dans un abattoir de poulets avait fait 121 morts en juin et 36 personnes avaient perdu la vie en mars lors d'un accident minier.

PLUS:pc