NOUVELLES
22/11/2013 04:48 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Allocations de départ : les élus sortants se partagent plus de 1,5 M $

Les 14 élus municipaux sortants de la Ville de Québec qui ont quitté leurs fonctions à la suite des élections du 3 novembre dernier toucheront plus de 1,5 million de dollars en allocations de départ et de transition.

La Ville de Québec a fait cette annonce vendredi après-midi, tenant à rappeler que les montants des allocations sont prévus dans la Loi sur le traitement des élus municipaux.

Le total des indemnités varie d'un élu à l'autre, selon le poste occupé et les années d'ancienneté.

L'ex-conseiller Richard Côté, qui a siégé au conseil municipal pendant 18 ans, est celui qui recevra le plus gros montant, soit plus de 188 000 $.

Tous les ex-élus ont le droit de recevoir cette indemnisation, autant ceux qui ont été défaits que ceux qui ont décidé de quitter la vie politique.

Se disant consciente de la sensibilité du dossier de la rémunération des élus auprès de la population, la vice-présidente au Comité exécutif à la Ville de Québec, Julie Lemieux, a affirmé que l'administration municipale allait se pencher sur la question cours des prochains mois.

« On est conscient que pour les citoyens qui voient ces montants-là, ça suscite des questions, on est vraiment conscient de ça. On se pose les mêmes questions », a affirmé Julie Lemieux.

« Je pense qu'il faut qu'on fasse cette réflexion en profondeur. On va prendre le temps de la faire, parce que ce n'est pas banal », a ajouté Julie Lemieux.

Cette dernière a tenu à faire remarquer qu'il ne faut pas non plus chasser tous les gens de la vie politique et que des incitatifs doivent être maintenus pour attirer les gens à faire le saut en politique municipale.

« Il faut quand même qu'il y ait des conditions intéressantes pour faire ce saut-là », a affirmé la vice-présidente du Comité exécutif à la Ville de Québec.

PLUS:rc