Le lutteur québécois Maurice « Mad Dog » Vachon est décédé (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MAURICE MAD DOG VACHON
PC

L'une des plus grandes icônes de la lutte québécoise s'est éteinte. Maurice « Mad Dog » Vachon est mort dans son sommeil, jeudi matin, à l'âge de 84 ans.

Originaire de Ville-Émard, Vachon a connu une carrière fulgurante dans le monde de la lutte professionnelle grâce à son style peu orthodoxe, sa barbe légendaire et son humeur massacrante.

« C'est le lutteur québécois le plus connu à l'extérieur du Québec. Une légende, avance Pat Laprade, auteur d'un livre sur le monde québécois de la lutte.

Il a d'ailleurs attiré la plus grande foule de la province pour un combat de lutte. Le 14 juillet 1973, 29 127 badauds s'entassent au parc Jarry pour assister à un affrontement entre « Mad Dog » et son grand antagoniste, Wladek « Killer » Kowarski.

« Il a été non seulement un lutteur professionnel, mais également un des grands sportifs du Québec », ajoute Laprade.

Véritable athlète, il a pris part aux Olympiques de Londres en 1948, où il a terminé au 7e rang.

Dans les années 1960, sa carrière prend son envol lorsqu'il met la main sur le titre des poids lourds de l'American Wrestling Association, et ce, à cinq reprises.

Reconnu pour son mauvais caractère, il utilise toutes sortes de ruses pour vaincre ses adversaires.

« Il est le méchant que les gens ont aimé détesté pendant des années, souligne Laprade. Il vous aurait dit : "J'ai passé ma vie à vouloir me faire détester, mais je réalise que j'ai manqué mon coup." »

Toutefois, à l'extérieur du ring, il se fait aimer de tous... comme la majorité des « méchants » dans ce monde de divertissement.

« Il était reconnu pour aider les autres. Il recommandait les lutteurs à de nouveaux promoteurs. Il leur trouvait un nouveau nom, un nouveau personnage qui relançait leur carrière. Il avait l'œil pour ça », conclut Laprade.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Maurice «Mad Dog» Vachon
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction