NOUVELLES
21/11/2013 01:55 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Les auteurs québécois sauront-ils séduire le Canada anglais?

Deux livres d'auteurs québécois, La constellation du Lynx (October 1970), de Louis Hamelin, et Un dimanche à la piscine à Kigali (A Sunday at the pool in Kigali) de Gil Courtemanche, font partie des 10 livres finalistes pour Canada Reads.

Cette liste a été établie par les auditeurs de CBC, à qui l'on avait demandé de sélectionner les livres qui, selon eux, pourraient « changer le Canada ».

Canada Reads, qui a inspiré son équivalent français, le Combat des livres, voit chaque année s'affronter cinq personnalités, venues défendre un de leurs livres coup de cœur. Les cinq titres qui seront défendus en 2014 seront dévoilés le 27 novembre.

De 3000 à 45 000 exemplaires

La diffusion des débats a un effet significatif sur les ventes des auteurs en lice. En 2010, c'est un auteur québécois, Nicolas Dickner, qui avait remporté Canada Reads pour roman, Nikolski, défendu par l'auteur et éditeur Michel Vézina.

Selon son éditrice, Marion Garner, de Random House of Canada, 3000 exemplaires de Nikoslki en anglais avaient été imprimés initialement. Depuis, le chiffre a grimpé à 45 000 exemplaires.

Par ailleurs, cet été, la maison d'édition House of Anansi, qui publie certains grands noms de la littérature anglo-canadienne, dont Margaret Atwood et Michael Ondaatje, a lancé une nouvelle collection, Arachnide, exclusivement consacrée à la publication d'oeuvres d'auteurs québécois et canadiens d'expression française traduites en anglais.

Perrine Leblanc, Louis Hamelin et France Daigle inaugurent la collection. 

PLUS:rc