NOUVELLES
21/11/2013 07:53 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

La Chine en renfort aux Philippines

Après avoir été fortement critiqué pour le peu d'aide offert aux sinistrés aux Philippines à la suite du passage du typhon Haiyan, la Chine décide de sortir l'artillerie lourde et dépêche l'un de ses joyaux dans l'archipel, le Peace Ark, son bateau-hôpital ultramoderne.

De notre correspondant en Chine Yvan Côté

Le navire militaire de 14 000 tonnes est doté de 300 lits, de 20 unités d'urgence et de 8 salles d'opération. Il était amarré au port de Zhoushan au sud de Shanghai depuis plus de deux semaines. En fait, il n'avait pas bougé depuis que le cyclone a dévasté la région.

« Nous espérons que la mission du Peace Ark permettra d'alléger le manque d'effectif médical sur le terrain », a indiqué le ministre chinois des Affaires étrangères comme seule explication à cette décision qui survient 13 jours après la tempête.

Dons anémiques, question géopolitique?

Cette volte-face de la Chine survient alors que le pays, deuxième économie au monde, est devenu la cible de plusieurs analystes pour son manque d'empathie envers son petit voisin.

Le régime communiste s'est d'abord engagé à offrir 200 000 $ d'aide aux Philippines à la suite du typhon. Un bien petit montant, ont fait remarquer plusieurs éditorialistes, qui ne représente qu'un dixième de ce qu'offre la chaîne de magasins Ikea, et ce, sans comparer ces dons à l'aide fournie par les États-Unis et l'Union européenne.

L'affaire a aussi divisé les Chinois. Certains croyaient que le régime pouvait faire plus, alors que d'autres jugeaient l'attitude des Philippines et des critiques ingrates, puisque leur pays était aussi touché par le cyclone.

Un différent opposant la Chine et les Philippines au sujet de la souveraineté d'îles dans la mer de Chine méridionale pourrait aussi être à l'origine de l'attitude du géant chinois face à son voisin. En effet, les deux pays se disputent les fonds sous marin de plusieurs rochers et îlots dans la mer de Chine méridionale. Ceux-ci seraient riches en hydrocarbures et la Chine aurait voulu passer un message aux Philippines, selon certains analystes.

Quoi qu'il en soit, le régime communiste a depuis revu le montant de son aide à la hausse. Il est maintenant de 1,4 million de dollars alors que le Peace Ark est en route vers la zone sinistrée.

PLUS:rc