NOUVELLES
21/11/2013 02:11 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Fin du conflit de travail chez Renaud-Bray

Les 250 employés de Renaud-Bray ont ratifié mercredi l'entente de principe conclue avec leur employeur, mettant ainsi fin à trois semaines de grève générale illimitée.

Les membres du Syndicat des employés professionnels de bureau (SEPB-Québec) ont voté à 80 % en faveur de la nouvelle convention collective d'une durée de six ans. Le contrat de travail était échu depuis le 31 décembre 2012.

Par voie de communiqué, Serge Cadieux, directeur exécutif du syndicat, a fait savoir que les employés étaient sortis gagnants de cette négociation sur leurs trois principales revendications.

La nouvelle entente prévoit l'abolition de tous les postes de commis pour les reconvertir en poste de libraire. L'entreprise s'est aussi engagée à encadrer ses employés qui souhaitent obtenir le certificat de qualification professionnelle de libraire, délivré par Emploi-Québec. Ce titre leur permettra de gagner 18 ¢ de plus par heure.

Du côté des horaires, les employés à temps partiel, soit près de la moitié des effectifs, bénéficieront d'une garantie de 14 heures par semaine.

Pour ce qui est des conditions salariales, l'entente inclut une augmentation annuelle de salaire de 0,6 %, pendant six ans. Un chiffre qui représente l'indice des prix à la consommation (IPC).

PLUS:rc