NOUVELLES
21/11/2013 03:22 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Des pertes de 129 millions pour Postes Canada

Postes Canada a fait part jeudi d'une perte de 129 millions de dollars avant impôt au troisième trimestre, perte que la société de la Couronne attribue à la diminution marquée du volume de courrier.

Le secteur Postes Canada est composé des services de base du Groupe d'entreprises en ce qui concerne le courrier, les colis et la livraison numérique.

Le Groupe d'entreprises de Postes Canada - qui désigne la Société canadienne des postes et ses filiales Purolator, Groupe SCI et Innovapost - a quant à elle enregistré une perte avant impôt de 109 millions de dollars pour le troisième trimestre.

Selon Postes Canada, le déclin de 7,3 % du volume de courrier a dépassé la croissance dans les revenus et les volumes de colis, de plus en plus populaires.

La perte avant impôt du secteur Postes Canada est tout de même inférieure à celle enregistrée au troisième trimestre de 2012 (161 millions de dollars), une amélioration attribuée à « des économies liées à la main-d'œuvre ».

Le secteur a par ailleurs enregistré une perte avant impôt de 165 millions de dollars pour les trois premiers trimestres, par rapport à une perte de 322 millions pour une période équivalente en 2012. Cette réduction des pertes est cette fois attribuée à la vente de l'établissement de traitement du courrier de Vancouver en janvier dernier.

Postes Canada compte de plus en plus sur les revenus provenant des colis, qui ont augmenté de 32 millions de dollars, soit 11,2 %, au cours du troisième trimestre. Les volumes ont augmenté de plus d'un million d'articles, soit 4,2 %, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

En septembre, la ministre des Transports Lisa Raitt a estimé que l'abandon du courrier à domicile méritait réflexion. « C'est une énorme réduction de coûts et c'est le genre de chose que nous voulons voir se réaliser », a-t-elle affirmé lors d'une entrevue accordée au réseau anglais de Radio-Canada.

Les Canadiens sont de moins en moins nombreux à envoyer du courrier et à utiliser les bureaux de poste. Les livraisons de colis ont toutefois augmenté en raison de la popularité des achats en ligne.

PLUS:rc