NOUVELLES
21/11/2013 04:29 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Brière en voie de se découvrir une polyvalence qui lui était insoupçonnée

BROSSARD, Qc - Utilisé tantôt à l'aile droite, tantôt au centre et maintenant à l'aile gauche, Daniel Brière est en voie de se découvrir des compétences et une polyvalence qui lui étaient insoupçonnées.

«Je n'avais pas été très polyvalent jusqu'à dernièrement, a indiqué le vétéran attaquant du Canadien. Parfois, tu dois être capable de faire les ajustements. Ce n'est pas l'idéal. Il faut être ouvert d'esprit et tenter de composer avec la situation du mieux qu'on peut.»

Brière ne rechigne pas sur son sort, au contraire. L'entraîneur Michel Therrien a mis les cartes sur table avec lui à son arrivée chez le Tricolore.

«Quand tu arrives dans une nouvelle équipe, il y a des joueurs qui ont déjà des rôles précis à jouer et ça fait des années qu'ils remplissent ces rôles, a expliqué Brière. Il faut être ouvert d'esprit et accepter d'avoir un rôle différent qu'au cours des saisons précédentes. Tu dois essayer de te retrouver là-dedans.»

Le Gatinois âgé de 36 ans, qui a trois buts et trois passes en 12 matchs à sa fiche, a marqué à sa première rencontre à l'aile gauche, en compagnie de Tomas Plekanec et de Brian Gionta.

«Honnêtement, je me sens bien depuis mon retour au jeu (d'une commotion cérébrale), a-t-il dit. Dans les quatre matchs, j'ai joué beaucoup dans certains et moins dans d'autres. Et j'ai joué avec différents coéquipiers. Mais ça s'est bien passé et j'ai le sentiment que mon jeu s'améliore.»

Avec Plekanec et Gionta, Brière doit de plus s'acquitter de la tâche de maîtriser les meilleurs trios des rivaux.

«C'est un bon défi, a-t-il mentionné. Pour l'instant, je prends ça au jour le jour et on verra ce qui va arriver.»

L'ancien des Flyers de Philadelphie a rappelé que la dernière fois qu'il a eu à s'acquitter de la tâche de museler les gros trios des adversaires, c'était à l'époque où il portait les couleurs des Sabres de Buffalo, il y a plusieurs saisons.

Therrien estime que Brière, qui s'élance de la droite, peut connaître du succès offensivement en évoluant à l'aile gauche.

«Il est plus à l'aise au centre, on le sait, mais il peut jouer aux deux ailes. On a remarqué qu'au cours de sa carrière, il a marqué plusieurs buts en s'amenant du côté gauche, semblables au but qu'il a réussi mardi», a-t-il fait remarquer.

PLUS:pc