NOUVELLES
20/11/2013 12:51 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Ménard aura son mot à dire au Challenge de curling Casino de Charlevoix

CLERMONT, Qc - Jean-Michel Ménard, du club Etchemin de Lévis, sera le chef de file de la représentation québécoise alors que s'amorce, ce jeudi, la 14e édition du Challenge de curling Casino de Charlevoix, sur les glaces de l'aréna de Clermont.

Cette compétition à saveur internationale, inscrite à la programmation du circuit mondial, regroupera 19 équipes qui batailleront pour un enjeu global de 37 000 $ dont 12 000 $ pour l'équipe championne.

Le Québec sera représenté par sept formations. Martin Ferland, de Trois-Rivières, Serge Reid (Kénogami), Mike Fournier (Montréal), François Gagné (Montréal), Philippe Lemay (Trois-Rivières) et Robert Desjardins (Chicoutimi) complètent la liste des équipes québécoises inscrites.

Champion provincial en titre, Ménard a été établi comme deuxième tête de série de cette compétition de prestige, tout juste derrière Brad Jacobs, de l'Ontario. Ce dernier, champion canadien en titre et vice-champion du monde, sera l'homme à battre à Clermont. Il y a quelques jours à peine, il a mérité son laissez-passer pour les qualifications olympiques qui auront lieu au début de décembre à Winnipeg.

L'an dernier à Clermont, le capitaine ontarien s'était incliné en grande finale face à l'équipe suisse dirigée par Peter De Cruz. Ce dernier avait auparavant éliminé Ménard en demi-finale.

Par ailleurs, pour la toute première fois, le Challenge Casino de Charlevoix accueillera une équipe américaine, celle dirigée par Chris Plys, de Duluth au Minnesota. La Suisse sera encore fort bien représentée avec la présence de trois équipes. Six provinces canadiennes se présenteront au bloc de départ alors qu'en plus du Québec, on y retrouvera la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l'Ile du Prince-Édouard, la Saskatchewan et l'Ontario.

«Notre organisation est prête à recevoir la visite et je suis certain que les amateurs auront droit à un niveau de jeu comparable aux années antérieures. Nous continuons de travailler pour que notre événement devienne un incontournable dans le monde du curling. D'ailleurs, lorsqu'on y regarde de plus près, c'est quand même assez extraordinaire de constater qu'une petite région comme la nôtre, de 17 000 habitants, réussisse à attirer l'élite du curling. On le doit à un appui inconditionnel de nos commanditaires et à plus de 100 bénévoles qui donnent plus de 3000 heures de leur temps», a souligné Bruno Turcotte, le président du comité organisateur.

Quant à savoir maintenant si une équipe du Québec pourra enfin s'imposer après un régime sec de plusieurs années, la réponse sera connue le 24 novembre.

PLUS:pc