NOUVELLES
20/11/2013 10:51 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

L'Église d'Angleterre approuve le principe des femmes évêques

Les membres du synode de l'Église anglicane d'Angleterre ont approuvé mercredi, par une importante majorité, le principe de l'ordination de femmes évêques. 

Il s'agit d'un pas en avant important pour les partisans du projet d'ordination des femmes évêques au sein de l'Église d'Angleterre.

Le projet, qui avait été rejeté il y a un an, a aujourd'hui été approuvé par le synode par 378 voix, 8 contre et 25 abstentions. Le projet d'ordonner des femmes évêques devra cependant être soumis à l'approbation d'un nouveau synode général entre juillet et novembre 2014, avant d'être entériné.

Pour que ce projet devienne réalité, il doit récolter au moins les deux tiers de voix dans chacune des trois composantes du synode général, soit les évêques, le clergé et les laïcs.

En novembre 2012, le projet avait été approuvé par les évêques et le clergé, mais il avait achoppé sur des résistances au sein du collège des laïcs.

Depuis lors, le nouvel archevêque de Canterbury, Justin Welby, a affirmé la volonté de parvenir à un accord au sein de son Église.

« Nous ne sommes pas au stade de dire "nous devrions ordonner des femmes évêques", nous sommes au stade de dire "nous allons ordonner des femmes évêques, comment procédons-nous?" », a déclaré Justin Welby.

« Nous ne devrions pas déboucher immédiatement des bouteilles de champagne, ou toute autre boisson appropriée aux célébrations, parce que nous devons continuer à travailler ensemble jusqu'au bout pour faire aboutir le projet », a pour sa part déclaré à l'Agence France-Presse l'archevêque de York, John Sentamu, favorable à l'évolution en faveur des femmes au sein de l'Église anglicane.

Peu avant le vote du synode, le premier ministre David Cameron avait réitéré son soutien à cette réforme devant le Parlement en se déclarant « fermement en faveur des femmes évêque ». Le chef du gouvernement britannique a dit espérer que l'Église d'Angleterre « adoptera cette démarche clé afin de raffermir sa place en tant qu'Église moderne ».

PLUS:rc