NOUVELLES
20/11/2013 11:25 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Couillard prêt à reporter le retour à l'équilibre budgétaire

Le chef libéral Philippe Couillard a déclaré mercredi qu'il est encore prêt à attendre jusqu'à trois ou quatre ans avant le retour à l'équilibre budgétaire.

M. Couillard a affirmé qu'il est irréaliste de croire au retour à l'équilibre budgétaire au terme de l'exercice en cours, prévu par un plan tracé par le précédent gouvernement libéral.

Le ministre des Finances Nicolas Marceau sera entendu en commission parlementaire, mercredi. Les libéraux et les caquistes ont forcé M. Marceau à comparaître en lui acheminant un subpoena il y a trois semaines.

Lors d'un point de presse, M. Couillard a déclaré que l'audition de M. Marceau permettra d'avoir le portrait des finances publiques.

Le chef libéral a affirmé qu'il ne se souvient pas d'avoir vu un ministre convoqué par subpoena en commission parlementaire.

M. Couillard a expliqué que l'état des finances publiques est inquiétant pour l'année en cours et la suivante et il a ajouté que les libéraux ne font pas encore du retour à l'équilibre une condition de leur appui au prochain budget.

« Dans l'année en cours, je pense que ce n'est pas réaliste, avec 2,3 milliards de dollars de déficit, personne ne s'attend à ce qu'on puisse équilibrer le budget pour l'année, a-t-il dit. Pour l'année prochaine, on doit s'approcher le plus possible de l'équilibre et avoir un plan pour les deux ou trois années suivantes qui nous amènent vers un équilibre solide, vers un plan crédible. »

M. Couillard a refusé de préciser exactement jusqu'à quand il est prêt à attendre un retour à l'équilibre.

« Il n'y aura pas de date aujourd'hui, je veux voir un plan crédible et sérieux de retour à l'équilibre », a-t-il dit.

La Presse Canadienne

PLUS:rc