NOUVELLES
19/11/2013 03:41 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Un sénateur américain poignardé par son fils

Le fils d'un sénateur d'État de la Virginie Creigh Deeds a poignardé son père à la tête et à la poitrine, mardi, apparemment avant de se suicider avec un fusil, selon les premiers rapports de la police.

Les autorités étaient toujours en train de reconstituer l'histoire et de chercher les motifs qui ont mené le jeune homme de 24 ans à poignarder son père, le candidat démocrate au poste de gouverneur de l'État, il y a quatre ans.

Une porte-parole de la police de l'État de la Virginie, Corinne Geller, a indiqué dans une conférence de presse en après-midi que les autorités penchaient pour la thèse du « meurtre-suicide », mais que cela n'était pas définitif.

Le fils de M. Deeds, Gus, est mort à la maison d'une blessure infligée par balle. Selon Mme Geller, le sénateur et son fils étaient seuls à la maison mardi matin, et la police ne cherche pas de suspect.

M. Deeds, 55 ans, a été transféré à l'hôpital, où son état s'améliorait.

Après l'attaque, il a été en mesure de marcher jusque sur une route rurale près de sa maison, où un cousin qui passait par là en voiture l'a aperçu. Ils se sont rendus à la demeure de ce cousin pour appeler les secours.

Les policiers se sont présentées au domicile du sénateur Deeds à Millboro, où ils ont trouvé Gus dans un état critique. Les soins d'urgence n'ont pas permis de le sauver, et il est mort sur place.

Mme Geller a confirmé que la police avait parlé au sénateur, sans révéler plus de détails.

Un politicien ambitieux

M. Deeds, un ancien procureur du comté de Bath, siégeait au Sénat de la Virginie depuis 2001. Il avait aussi brigué, sans succès, les postes de procureur général et de gouverneur de l'État.

Gus est l'un de ses quatre enfants, tous adultes. Il étudiait la musique au collège William and Mary, où il avait abandonné et repris les cours quelques fois depuis 2007, mais il avait décroché le mois dernier, a rapporté le porte-parole de l'école, Brian Whitson. Le collège a affirmé qu'il obtenait de bonnes notes, mais n'a pas dit pourquoi il avait quitté.

À l'automne 2009, durant une campagne pour le poste de gouverneur, Gus avait pris un semestre sabbatique pour suivre son père. « Il a besoin de moi, et j'ai besoin de lui », avait dit M. Deeds à un journaliste.

« Je dois passer par ce processus de campagne, mais cela ne signifie pas que je dois être complètement séparé de ma famille pendant tout ce temps. »

Il s'était divorcé de sa femme, Pam, peu après cette campagne, et s'est remarié l'an dernier.

Décrit par ses pairs comme un politicien discret et attentif, il se positionne habituellement du côté droit du spectre, supportant l'avortement, mais s'opposant au mariage gai et au contrôle des armes à feu. Il a grandi dans un milieu modeste dans le comté de Bath.

« Le sénateur Deeds était très proche de son fils, Gus, et a fait des efforts herculéens pour l'aider au travers des ans », a dit dans une déclaration le député David Toscano, dont le district chevauche celui de M. Deeds.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc