NOUVELLES
19/11/2013 12:41 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Promenade Samuel-de-Champlain: une partie des aménagements à revoir

PC

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) remet en question certains aménagements prévus dans la phase 3 de la promenade Samuel-de-Champlain.

Dans son rapport rendu public mardi à la suite des consultations publiques du printemps dernier, les commissaires suggèrent notamment de remplacer le concept de bassin et de miroir d'eau à l'anse Saint-Michel par une plage à l'anse au Foulon pour permettre la baignade dans le fleuve.

Lors des audiences publiques, le BAPE a constaté qu'un consensus s'est dégagé entre les participants pour réclamer des aménagements plus simples, plus naturels et moins coûteux. Limiter le nombre d'espaces de stationnement, favoriser le transport en commun et les pistes cyclables font aussi partie de revendications pour obtenir un accès à l'eau et aux grèves du Saint-Laurent.

Or, la commission d'enquête note que « plusieurs renseignements préalablement nécessaires à la conception d'un tel projet faisaient défaut et que l'ensemble n'était pas encore suffisamment ficelé. » L'organisme gouvernemental renvoie donc le promoteur, la Commission de la Capitale nationale du Québec (CCNQ) à sa planche à dessin

Le BAPE recommande également de ne pas déplacer le boulevard Champlain comme prévu dans le projet, mais de concevoir un nouveau tracé où la voie ferrée se rapprocherait le plus possible du boulevard dans le secteur de l'anse Saint-Michel. La commission d'enquête est d'avis que la voie ferrée représente un obstacle majeur pour « redonner le fleuve aux Québécois. »

La mise sur pied d'une table de concertation pour surveiller toutes les étapes de réalisation du projet est aussi souhaitable aux yeux du BAPE pour s'assurer de « mettre en valeur le paysage du littoral qui est l'un des plus spectaculaires de la Capitale nationale. »

La dernière phase de la promenade Samuel-de-Champlain s'échelonnera sur 2,5 km entre les côtes de Sillery et Gilmour. Le projet de 100 millions de dollars doit être complété en 2016.

Taux de croissance des principales villes au Québec

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.