NOUVELLES
19/11/2013 11:02 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Fraude: la cause de Georges Laraque a été reportée au 18 décembre

PC

LONGUEUIL, Qc - La cause judiciaire de l'ex-hockeyeur Georges Laraque a été reportée au 18 décembre, au Palais de justice de Longueuil.

L'ancien joueur du Canadien fait face à trois accusations de fraude, une de vol et une de possession de biens criminellement obtenus. La victime alléguée est un ancien partenaire d'affaires, Marc Filion, avec qui il s'était associé dans la vente de surfaces de glace synthétique.

Georges Laraque n'était pas présent mardi matin devant le tribunal, étant représenté par son avocat, Me Pierre Poupart, celui-là même qui représente également l'ex-cardiologue Guy Turcotte. Aucun plaidoyer n'a été enregistré pour le moment.

Le 18 décembre, il n'aura pas à se présenter au tribunal non plus; il devra cependant se rapporter à un agent de police afin de se soumettre à une prise d'empreintes digitales.

L'affaire a éclaté dans les médias d'information plus tôt cette année lorsque les autorités ont fouillé la demeure de M. Laraque dans le but de récupérer des documents liés à son entreprise de glace synthétique Super-Glide.

L'ancien hockeyeur a lui-même confirmé le mois dernier que les accusations criminelles portées contre lui étaient liées à deux transactions totalisant 120 000 $ qui ont dégénéré en dispute avec l'ingénieur Filion avec qui il avait cofondé la compagnie en 2009.

En raison de ses ennuis avec la justice, Georges Laraque a dû mettre sa carrière politique au sein du Parti vert en veilleuse. Il devait représenter le parti dans l'élection complémentaire de lundi prochain dans la circonscription fédérale de Bourassa, rendue nécessaire par le départ de Denis Coderre, devenu maire de Montréal.

Elizabeth May, la chef du Parti vert, a estimé que le désistement de Georges Laraque marquait la fin du meilleur espoir d'un deuxième siège pour les verts à la Chambre des communes.