NOUVELLES
19/11/2013 03:42 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Égypte: des activistes révolutionnaires reprennent du service place Tahrir (VIDÉO)

LE CAIRE, Égypte - Les activistes égyptiens de la place Tahrir, relativement discrets depuis le coup d'État du 3 juillet, sont revenus en force, mardi, se bousculant avec des partisans du gouvernement mis en place par l'armée et détruisant un monument érigé à la mémoire des victimes des quelque trois ans de tourmente du pays, quelques heures seulement après son inauguration.

Le mémorial, qui n'était pour l'instant constitué que d'un piédestal en attente de la statue, a été attaqué par les jeunes activistes en colère contre ce qu'ils perçoivent comme une manière pour les politiciens, institués par l'armée, de couvrir le carnage et de modifier l'histoire.

Le premier ministre par intérim a inauguré en grandes pompes la base du monument lundi après-midi. Avant mardi matin, il était réduit en un tas de ciment couvert de graffitis révolutionnaires dénonçant tant le président destitué Mohammed Morsi que son rival, le général Abdel-Fattah el-Sissi.

Des slogans peints à l'aérosol affirmaient que «la révolution continue» et dénonçaient «tous ceux qui ont trahi — l'armée, l'ancien régime ou les Frères musulmans». Un drapeau égyptien couvrait un faux cercueil sur le piédestal.

Mardi après-midi, des centaines d'activistes se sont rassemblés à la place Tahrir, brandissant des drapeaux blancs et des photos de manifestants morts, certains chantant des slogans contre la police.

Les affrontements ont éclaté lorsqu'un groupe pro-armée est arrivé en portant des affiches du général el-Sissi, dont c'était l'anniversaire mardi. Les deux parties se sont lancé des pierres par intermittence alors que les activistes chassaient les pro-armée. La police a envoyé des gaz lacrymogènes, mais sont restés à l'écart de la place Tahrir. Aucun supporter de M. Morsi n'a été aperçu.

Ces jeunes militants laïques de gauche étaient à la base du mouvement révolutionnaire qui a destitué l'ancien dictateur Hosni Moubarak en 2011, mais ils ont été relégués à l'arrière-scène depuis, alors que d'énormes manifestations ont mené à chasser du pouvoir l'islamiste Mohammed Morsi, le premier président d'Égypte élu démocratiquement.

Best Photos From Coup In Egypt

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.