NOUVELLES
19/11/2013 02:38 EST | Actualisé 19/01/2014 05:12 EST

Chine: le contrôle des natalités est toujours prioritaire

Occidor Ltd via Getty Images

PÉKIN, Chine - La Chine n'a aucune intention d'abandonner la planification familiale dans un avenir rapproché, même si le pays a récemment annoncé un assouplissement de sa politique de l'enfant unique, a indiqué mardi un porte-parole gouvernemental, avant d'ajouter que cette politique pourrait éventuellement être relâchée encore davantage.

Il demeure prioritaire pour le développement du pays de garder le taux de natalité bas, a dit le porte-parole de la Commission nationale sur la santé et la planification familiale, Mao Qunan, lors d'une rencontre avec les journalistes à Pékin.

«La planification familiale est efficace, non seulement dans le passé, mais encore aujourd'hui avec l'ajustement de la politique, la planification familiale est une politique nationale pour la Chine, a dit M. Mao. Le contrôle de la population et le maintien d'un faible taux de fécondité sont des missions à long terme.»

Le Parti communiste a annoncé vendredi que les couples pourront avoir deux enfants si un des deux parents est enfant unique. Précédemment, les deux parents devaient être enfant unique pour pouvoir avoir deux enfants. Les couples ruraux ont droit à deux enfants si le premier-né est une fille.

Le porte-parole a précisé que chaque province appliquera les exceptions selon son propre échéancier, selon les conditions locales. Les experts prédisent un million de naissances supplémentaires pendant les premières années, en plus des 16 millions de bébés qui naissent chaque année en Chine.

Le gouvernement affirme que la politique de l'enfant unique a permis d'éviter des centaines de millions de naissances et sorti des familles de la pauvreté en freinant l'exploitation des ressources limitées du pays.

Mais la chute soudaine du taux de natalité a élevé l'âge moyen des 1,3 milliard d'habitants du pays. Les démographes craignent une crise quand on demandera à un nombre restreint de jeunes travailleurs de financer la retraite de leurs aînés.

Quand on lui demande si la Chine pourrait un jour complètement abandonner la planification familiale, M. Mao indique que la politique continuera à être «ajustée et améliorée» mais «je ne peux prédire si chaque famille pourra un jour revenir à un état naturel».

M. Mao dit s'attendre à voir le gouvernement central continuer à ajuster les contrôles de planification familiale selon les changements démographiques et les demandes du public.

INOLTRE SU HUFFPOST

Huit secrets pour l'amour à long terme