NOUVELLES
18/11/2013 01:19 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Le Vatican présentera les ossements présumés de saint Pierre

Getty
Pope Francis gives his blessing during his meeting with the Italian Union for the transportation of sick people to Lourdes and International Shrines (UNITALSI) on November 9, 2013 in the Paul VI hall at the Vatican. AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE (Photo credit should read FILIPPO MONTEFORTE/AFP/Getty Images)

VATICAN, État de la Cité du Vatican - La décision du Vatican de présenter au public, pour la première fois, les ossements présumés de saint Pierre met en relief le débat scientifique qui fait rage concernant l'authenticité des reliques.

Le pape François célébrera dimanche, sur la place Saint-Pierre, une messe pendant laquelle sera offerte à la vénération du public une urne concernant les ossements. L'urne est habituellement laissée au Palais apostolique pour la vénération privée des papes, mais elle sera présentée en public pour la première fois pour marquer la fin de «l'Année de la foi».

Il s'agit de la seule présentation publique prévue.

Aucun pape n'a jamais déclaré officiellement qu'il s'agit des ossements de l'apôtre Pierre. Mais en 1968, le pape Paul VI avait déclaré que des fragments retrouvés dans la nécropole sous la basilique Saint-Pierre ont été «identifiés d'une manière que nous considérons convaincante».

Certains des archéologues du Vatican les plus en vue ne sont pas d'accord. Le débat se poursuit encore aujourd'hui, tout comme cela est le cas pour l'authenticité du suaire de Turin.

Un important dirigeant du Vatican, l'archevêque Rino Fisichella, a reconnu lundi l'existence d'un différend mais a laissé entendre qu'il est peu important que les scientifiques identifient les ossements puisque les chrétiens les vénèrent comme étant ceux de saint Pierre depuis 2000 ans, et qu'ils continueront à le faire coûte que coûte.

«Nous voulons mettre en lumière la valeur théologique, a-t-il déclaré aux journalistes. Puis, correctement, les archéologues feront leur travail. Et nous serons heureux si, un jour, nous en venons à une décision encore plus claire d'un point de vue scientifique.»

Il a ensuite ajouté: «Nous croyons. Nous y croyons. La foi, la dévotion du peuple de Dieu, ont toujours maintenu que ce sont les reliques de l'apôtre Pierre. Et de cette manière nous continuous à les vénérer et à leur rendre l'hommage qu'ils méritent.»

Le public peut visiter la tombe de saint Pierre dans la nécropole, sous la basilique, où François a prié après avoir été élu pape, devenant le premier souverain pontiffe à visiter la tombe.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Vatican en photos