NOUVELLES
18/11/2013 06:07 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Un tribunal russe libère deux membres d'équipage de Greenpeace

Un tribunal de Saint-Pétersbourg, en Russie, a libéré sous caution deux membres d'équipage du navire de Greenpeace, lundi, mais a refusé de libérer l'un des militants arrêtés à la suite d'une manifestation contre le forage pétrolier en Arctique.

Ces trois personnes étaient au nombre des 30 personnes à bord du navire Arctic Sunrise saisi par les garde-côtes de la Russie, le 18 septembre dernier. Toutes les personnes à bord avaient été arrêtées après que quelques écologistes eurent tenté d'escalader une plateforme pétrolière appartenant au géant énergétique russe Gazprom.

Le juge a ordonné la remise en liberté, moyennant des cautionnements de 2 millions de roubles (64 206 $CAN), du photographe pigiste Denis Sinyakov et de la médecin de bord Yekaterina Zaspa. Il a cependant refusé de libérer le militant écologiste australien Colin Russell.

Des enquêteurs avaient demandé aux tribunaux de Saint-Pétersbourg de prolonger la détention des 30 militants, incluant les Canadiens Alexandre Paul, de Montréal, et Paul Ruzycki, de Port Colborne, en Ontario.

Lors d'audiences distinctes visant à déterminer si les militants devaient être incarcérés, il y a deux mois, les décisions avaient été identiques pour les 30 accusés.

Les détenus sont accusés de « hooliganisme », un délit qui entraîne une peine maximale de sept ans de prison. À l'origine, ils avaient été accusés de piraterie, un crime passible d'une peine maximale de 15 ans de prison.

« Je n'ai rien fait de mal », a déclaré M. Russell à la cour, lundi, ajoutant qu'il ne comprenait pas pourquoi il était détenu.

Son avocat a demandé au tribunal de le libérer, moyennant un cautionnement de 2 millions de roubles, ou encore de le garder en assignation à résidence dans un hôtel de Saint-Pétersbourg. Mais le juge a refusé, déclarant que si M. Russell était libéré, il pourrait mettre de la pression sur l'enquête, ou encore fuir le pays.

Le juge a ordonné la détention de M. Russell jusqu'au 24 février prochain.

De nouvelles audiences doivent avoir lieu au cours des prochains jours pour les autres accusés.


Associated Press

PLUS:rc