NOUVELLES
18/11/2013 01:37 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Michel Therrien démembre le trio des jeunes pour relancer l'attaque du Canadien

Francois Lacasse via Getty Images
MONTREAL, QC - NOVEMBER 12: Lars Eller #81 of the Montreal Canadiens and Tyler Johnson #9 of the Tampa Bay Lightning face-off during the NHL game on November 12, 2013 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

BROSSARD, Qc - Le principal soucis de Michel Therrien par les temps qui courent est de trouver une solution aux problèmes offensifs du Canadien à égalité numérique. En vue de l'affrontement face au Wild du Minnesota, mardi, il a décidé de démembrer le trio des jeunes afin de tenter de faire jaillir une étincelle de son attaque.

Si Alex Galchenyuk et Lars Eller poursuivront leur association — accompagnés à l'aile droite de Brandon Prust —Brendan Gallagher tentera pour sa part de relancer Max Pacioretty et David Desharnais.

«Desharnais et Pacioretty, à partir du moment où on les a mis ensemble à Columbus, j'ai aimé ce que j'ai vu, a dit l'entraîneur. David était rapide à rejoindre la rondelle, il prenait de bonnes décisions. Mais en bout de ligne, à cinq contre cinq, nous n'avons pas été capables (de marquer). Nous voulons donc apporter des ajustements à nos trios afin de générer de l'offensive, ce que nous n'avons pas été en mesure de faire à cinq contre cinq.»

«Quand l'équipe ne parvient pas à marquer, il faut modifier les trios et tenter de créer une nouvelle chimie», a quant à lui indiqué le capitaine Brian Gionta, qui a vu la combinaison qu'il complète avec Rene Bourque et Tomas Plekanec demeurer inchangée. Daniel Brière semble destiné à amorcer un deuxième match de suite au sein de la quatrième unité, en compagnie de Travis Moen et de Michaël Bournival. Ryan White et George Parros étaient les attaquants en trop.

«Nous avons aimé ce qu'on a vu l'an dernier avec Bourque, Plekanec et Gionta, a noté Therrien. C'est certain qu'on a pas connu les succès escomptés avec ce trio en début de saison: on fait donc des ajustements.»

À la ligne bleue, l'entraîneur-chef a bien fait quelques expériences, mais on devrait retrouver les mêmes duos pour le match de mardi, soit P.K. Subban-Andrei Markov, Josh Gorges-Raphael Diaz et Francis Bouillon-Alexei Emelin. Douglas Murray devrait rejoindre White et Parros sur la galerie de presse.

En envoyant Gallagher avec Desharnais et Pacioretty, Therrien espère que sa fougue mettra le feu aux poudres à cette unité.

«Il a déjà joué avec Desharnais et Pacioretty. En ajoutant un gars comme Gallagher à ce duo, on espère que ça générera de l'offensive. (...) On sait tous comment Gallagher joue et je sais exactement comment il va jouer (mardi)», a précisé l'entraîneur.

Desharnais n'a toujours pas marqué cette saison et Pacioretty ne compte que deux buts à sa fiche, aucun depuis le 12 octobre. Il n'a pas marqué à ses huit derniers matchs.

Évidemment, les joueurs préféreraient profiter d'un plus grand nombre de matchs avec les mêmes compagnons de trio, mais ils comprennent la situation.

«On ne gagne pas et nous devons être meilleurs, a admis Pacioretty. Peut-être que quand nous commencerons à mieux jouer, nous verrons des trios plus stables.

«Nous avons joué la majeure partie de la dernière campagne avec Gallagher et nous avons eu du succès. Peut-être réussira-t-il à récupérer davantage de rondelle ou à se faufiler dans la circulation lourde. Mais en bout de ligne, il faut qu'on se regarde dans le miroir et que nous soyons meilleurs.»

«C'est certain que nous avons connu du succès l'an dernier avec lui, mais il faut qu'on soit meilleurs, a renchéri Desharnais. On a eu des chances au cours des derniers matchs, mais il faut marquer des buts. S'il nous place avec les gars qui fonctionnent, c'est sûr qu'il faut que les autres trios produisent.»

Lourde commande

Le Canadien (10-9-2) devra trouver des solutions s'il souhaite l'emporter face au Wild (13-4-4), tout feu tout flamme dernièrement, particulièrement en infériorité numérique. La formation de Mike Yeo n'a cédé que quatre fois en 26 occasions à ses huit derniers matchs, une séquence au cours de laquelle il n'a perdu qu'une fois, au bris d'égalité (7-0-1). L'adversaire n'a réussi qu'à marquer 13 buts pendant cette séquence heureuse. Pendant ce temps, le Canadien n'a engrangé que six points (2-4-2).

Le Tricolore se frottera également à un gardien en pleine possession de ses moyens. En raison de la blessure à Niklas Backstrom, Josh Harding a été des huit derniers matchs de l'équipe. Il a remporté 12 des 17 matchs auxquels il a pris part et affiche une excellente moyenne de 1,25 but alloué et un taux d'efficacité de ,946.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos