VIDEO
18/11/2013 07:58 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

«Je n'ai pas touché à une goutte d'alcool depuis trois semaines» - Rob Ford (VIDÉO)

Le maire de Toronto, Rob Ford, a été rétrogradé au rang de simple conseiller municipal, lundi. Excédé par ses frasques, le conseil a décidé de le dépouiller d'une longue liste de pouvoirs et de la majorité de son budget. Mais Rob Ford n'a pas dit son dernier mot : il devrait porter l'affaire devant les tribunaux et, en attendant, multiplie les entrevues au Canada et aux États-Unis.

« Je n'ai pas pris une goutte d'alcool depuis trois semaines », a-t-il plaidé en entrevue à CNN, CBC et SunNews, lundi soir. Il reconnaît avoir trop bu, mais affirme ne pas être alcoolique, ni accro à la drogue.

En entrevue avec Peter Mansbridge, à CBC, Rob Ford a dit avoir cessé de boire après avoir eu une « révélation divine » (come-to-Jesus moment). Dans cette même entrevue, il a dit être puni pour avoir été honnête. Le maire affrme prendre ses « problèmes de santé en main » et avoir accepté l'aide de « spécialistes ». Rob Ford n'a pas voulu préciser quel type de traitement il recevait. 

 Il réitère n'avoir fumé du crack qu'une seule fois depuis qu'il est maire.

Son frère Doug Ford, qui était à ses côtés, a pour sa part déploré que « Rob ait été assiégé, attaqué par les médias dès le premier jour ».

Selon Rob Ford, l'opération policière « visant à le discréditer » a coûté au moins un million de dollars aux citoyens. Le maire juge que les médias « n'ont jamais été justes » avec lui depuis le début. 

Source : CBC

À 20 h, la chaîne américaine CNN présentait une entrevue de Rob Ford à l'émission d'Anderson Cooper, enregistrée dimanche.

À la même heure, SunNews diffusait la nouvelle émission de Rob Ford et de son frère Doug Ford, Ford Nation.

Puisque l'émission de SunNews était également préenregistrée, le maire n'a pas pu réagir au vote de lundi. Néanmoins, il a affirmé ceci : « Le conseil municipal de Toronto est composé d'une bande de gauchistes qui veulent ma peau. Mais vous savez quoi? Ils ne m'auront pas. »

Rob Ford a aussi profité d'une heure d'antenne pour défendre son bilan. Selon lui, la Ville de Toronto est « 100 fois mieux » qu'il y a trois ans. Il dit avoir travaillé pour la classe moyenne et les pauvres, en baissant les taxes notamment, et vouloir continuer à le faire.

« Tout le monde a des problèmes personnels, mais mon travail est de gérer la Ville de Toronto et d'aider les gens. [...] Je n'ai jamais manqué une journée de conseil municipal en 13 ans », dit-il.

Il reconnaît que sa conduite a pu embarrasser les Torontois, mais il ne peut que « s'excuser et avancer maintenant ».

« C'est ma vie personnelle », se défend-il. « Tout le monde a des squelettes dans son placard. Vous avez vu les miens. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford avoue avoir fumé du crack