NOUVELLES
18/11/2013 03:35 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Les Nations unies veulent freiner les meurtres en République centrafricaine

Le secrétaire-général des Nations unies a pressé le Conseil de sécurité de l'ONU d'appuyer immédiatement une intervention militaire visant à protéger les civils en République centrafricaine de nouveaux meurtres et d'assauts avant que la crise ne provoque de plus grandes atrocités encore.

Ban Ki-moon a demandé au Conseil, lundi, d'autoriser un soutien international à une opération de paix déjà en place, dirigée par l'Afrique, et de permettre une intervention d'urgence des forces de l'ONU ailleurs dans le continent «si la situation devait se détériorer de façon précipitée».

Dans un rapport acheminé au Conseil, Ban Ki-moon a déclaré qu'il appuyait l'éventuelle transformation de la force de l'Union africaine vers une force de maintien de la paix de l'ONU composée de 6000 soldats et de 1700 policiers. Si la crise dégénère, 3000 soldats additionnels de l'ONU devront être appelés en renfort, a-t-il ajouté.

PLUS:pc