NOUVELLES
18/11/2013 12:09 EST

Google et Motorola veulent créer des «tatouages» interactifs

valentina pagnin photography via Getty Images

Google et Motorola se lancent dans le tatouage high-tech selon l'édition américaine du HuffPost. Une demande de brevet au nom des deux entreprises a été déposée pour le développement d'un tatouage électromagnétique équipé d'un microphone intégré, d'un émetteur-récepteur sans fil et d'un bloc d'alimentation. L'outil permettrait de se connecter à un smartphone, une Smartwatch ou des Google Glass.

Reste que l'emploi du mot «tatouage» par Google et Motorola est assez discutable. Il s'agirait en fait d'un autocollant tenue longue-durée à appliquer sur la peau. L'appareil permettrait de dialoguer avec plus d'aisance dans les endroits bruyants en captant le son de la voix directement sur le cou.

Sans surprise, l'idée qu'un tel procédé puisse arriver sur le marché en a effrayé plus d'un. Beaucoup craignent que le "tatouage autocollant" contienne un détecteur de mensonges, une conclusion tirée à la lecture du brevet visionnaire.

Ce dernier imagine que le dispositif pourrait un jour être en mesure d'évaluer les réactions cutanées, tout comme les appareils utilisés par la police...

À VOIR AUSSI:

Les industries du futur en 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.