NOUVELLES
18/11/2013 09:09 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Carson Palmer a fait taire ses critiques, du moins pour l'instant

TEMPE, États-Unis - Carson Palmer a fait taire ses critiques, du moins pour l'instant.

Le vétéran de 11 saisons a totalisé 419 verges aériennes dans le gain de 27-14 contre les Jaguars, dimanche. Il a réussi deux passes payantes et n'a pas été intercepté.

C'était le premier match de 400 verges pour un quart de l'Arizona depuis 2008, alors que Kurt Warner a récolté 472 verges dans un revers contre les Jets.

«Nous ne pensions pas miser autant sur la passe, a dit l'entraîneur des Cards, Bruce Arians. C'est juste arrivé comme ça.... il était en feu.»

Palmer, de son côté, a donné le crédit à ses coéquipiers.

«Nous avons eu notre bonne part de gros jeux, a mentionné Palmer. J'ai eu beaucoup de temps dans la pochette, et j'ai souvent pu mettre toute la gomme. Les gars ont fait du beau travail pour se placer à découvert, et ils ont aussi réussi des catches avec peu d'espace.»

Palmer a rejoint neuf joueurs mais c'est Michael Floyd qui a volé la vedette, avec six réceptions pour 193 verges.

Floyd a réalisé un attrapé crucial au troisième quart: après avoir capté une passe à la ligne de 25 des siens, il s'est habilement défait de deux plaqueurs pour filer jusqu'à la zone des buts pour un jeu de 91 verges, procurant alors les devants 24-14 aux Cards.

L'Arizona n'avait pas réussi une aussi longue connexion depuis le 10 décembre 1988, quand Neil Lomax a rejoint Ernie Jones pour 93 verges, contre Philadelphie.

«La passe de Carson était superbe, puis j'ai réussi à me défaire de deux gars, a dit Floyd, un ancien de Notre Dame. Donnez-moi un peu d'espace et je vais me charger du reste. J'ai comme but d'éviter le premier gars, ce que j'ai réussi, puis après ça j'ai filé à toute vitesse.»

Floyd a récolté son troisième touché en 2013 après en avoir fourni deux l'an dernier, à sa première saison dans la NFL.

Palmer est deuxième de la ligue avec 15 interceptions mais depuis trois matches, son rendement est de six passes de touché et seulement deux interceptions. Les Cards ont prévalu à chaque fois pour porter leur fiche à 6-4, se plaçant ainsi au plus fort de la course aux éliminatoires de la Nationale.

PLUS:pc