NOUVELLES
18/11/2013 10:01 EST | Actualisé 18/01/2014 05:12 EST

Baseball: L'audition du grief déposé par Alex Rodriguez reprend à New York

NEW YORK, États-Unis - Alex Rodriguez est de retour dans les bureaux du Baseball majeur pour la reprise de l'audition du grief visant à faire annuler sa suspension de 211 matchs.

L'arbitre Fredric Horowitz a déjà présidé huit jours de sessions, du 30 septembre au 3 octobre et du 15 au 18 octobre. L'équipe d'avocats de Rodriguez est censée appeler des témoins lors de la reprise de l'audience.

Les Ligues majeures et l'Association des joueurs semblent vouloir compléter l'étape des plaidoyers avant l'Action de grâce américaine, et il n'est pas clair si le joueur de troisième but des Yankees de New York témoignera. Rodriguez avait été convié à un interrogatoire vendredi, mais la séance a été annulée lorsque le clan de Rodriguez a déclaré qu'il était grippé et qu'il ne pouvait quitter la Californie.

Rodriguez est arrivé au quartier général des Ligues majeures lundi matin.

Les Ligues majeures devaient tenter de convaincre l'arbitre que Rodriguez ne devrait pas témoigner lors de l'audition du grief puisqu'il a refusé de répondre aux questions du Baseball majeur lors d'un interrogatoire.

Le Baseball majeur a suspendu Rodriguez pour une durée de 211 matchs, le 5 août, pour des violations présumées aux dispositions de la convention collective sur la consommation de drogues. L'Association des joueurs a déposé un grief pour faire renverser la pénalité.

Un service de police de Floride a indiqué lundi qu'il avait réouvert une enquête dans le vol de documents en lien avec une enquête des Ligues majeures.

La policière de Boca Raton Sandra Boonenberg a déclaré que l'enquête avait été réouverte il y a quelques semaines, après que de nouvelles informations aient été révélées dans la poursuite de Rodriguez contre le Baseball majeur, dans laquelle il l'accuse d'avoir entrepris une «chasse aux sorcières».

Boonenberg a offert très peu de détails sur la réouverture du dossier, mais a dit que des enquêteurs «avaient plusieurs pistes à étudier».

Les documents ont été volés en mars dans la voiture de Porter Fischer, qui les avait pris de 'Biogenesis of America', la clinique anti-vieillissement de Floride désormais fermée où il travaillait.

PLUS:pc