NOUVELLES
17/11/2013 08:50 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Un programme pour prévenir les conflits entre élèves de différentes cultures

Une série d'ateliers a été mise sur pied pour encourager le respect et prévenir les conflits liés aux différences culturelles dans les écoles du Québec.

Les tensions peuvent parfois être vives dans les cours d'école, notamment à Montréal, où plus du quart des élèves qui fréquentent la Commission scolaire de Montréal sont nés à l'extérieur du Québec.

Par exemple, nous avons rencontré Cédric, un élève de cinquième année, qui confie que ses amis nés au Cameroun, en Haïti et au Chili sont parfois victimes de racisme. L'un d'entre eux se faisait insulter par des élèves de sixième année en raison de sa couleur de peau, précise-t-il.

Imen, née en Tunisie, fait le même constat : il y a du racisme dans la cour d'école. Elle avoue avoir peur d'en parler parce que ce sont des élèves plus âgés qu'elle, ceux de sixième et cinquième année, qui commettent ces gestes.

Désormais, ces élèves pourront suivre un nouveau programme intitulé « Ma culture dans le Respaix ».

Le programme, créé par l'Institut Pacifique, se décline en quatre ateliers de 50 minutes mettant en scène des témoignages de neuf personnages d'origines diverses.

Pour Isabelle Boissé, directrice du développement des programmes à l'Institut Pacifique, la démarche consiste à amener ces enfants à réaliser que ce n'est pas toujours facile. « On va aborder les préjugés et l'importance d'aller au-delà des préjugés pour entamer un dialogue », dit-elle.

Ces cours ont été expérimentés pendant 18 mois auprès de 761 élèves, dont certains de l'école Montcalm à Montréal.

Dès la semaine prochaine, les trousses de ces ateliers pourront être offertes aux élèves du 3e cycle du primaire, partout au Québec.

« Et à la blague, je dis que même les adultes devraient le suivre », lance la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy.

D'après un reportage de Louis-Philippe Ouimet

PLUS:rc