NOUVELLES
17/11/2013 12:18 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Un Boeing s'écrase en Russie et fait 50 morts

Radio-Canada

Un Boeing 737 s'est écrasé à l'atterrissage dimanche à Kazan, la capitale du Tatarstan située à environ 700 km à l'est de Moscou, tuant tous les passagers à bord, ce qui ravive les craintes sur la sécurité des vols en Russie.

L'avion assurant la liaison entre Moscou et Kazan comptait 44 passagers et 6 membres de l'équipage, affirme un communiqué du ministère des Situations d'urgence. « Selon de premières informations, les 50 corps des victimes de l'accident ont été retrouvés sur le lieu de la chute de l'avion », précise une responsable des services médicaux locaux, citée par l'agence Itar-Tass.

L'appareil en provenance de l'aéroport Domodedovo de Moscou « est tombé sur la piste d'atterrissage et a pris feu », a pour sa part expliqué le comité d'enquête russe dans un communiqué.

L'avion de la compagnie aérienne Tatarstan aurait tenté à trois reprises d'atterrir avant de s'écraser, selon les agences de presse russes.

Les pompiers ont réussi à éteindre l'incendie, mais n'ont pu sauver les passagers.

On ignore toujours la cause de l'accident, mais différentes pistes sont examinées, parmi lesquelles une défaillance technique, une erreur de pilotage et les conditions météorologiques défavorables.

Selon des témoins, les températures étaient supérieures à zéro degré, mais le ciel était nuageux et des vents violents soufflaient à Kazan au moment de l'accident.

Par ailleurs, l'année dernière, le même appareil avec 78 personnes à son bord avait déjà « atterri d'urgence » à l'aéroport de Kazan, selon une une source au sein des forces de l'ordre russes. La dépressurisation de la cabine avait alors été évoquée parmi les causes de l'incident qui n'a fait aucune victime.

Le président russe Vladimir Poutine « a adressé ses condoléances aux proches des victimes de cette horrible catastrophe » et ordonné de former une commission gouvernementale pour enquêter sur ses causes, a dit son porte-parole Dmitri Peskov, cité par l'agence Interfax.

Véritable série noire

Les compagnies aériennes régionales russes ont une mauvaise réputation en matière de sécurité et les accidents sont fréquents dans le pays.

Le nombre d'accidents d'avion en Russie et dans les anciennes républiques soviétiques a été trois fois supérieur à la moyenne mondiale en 2010, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA).

En avril 2012, 33 personnes ont perdu la vie en Sibérie occidentale dans l'écrasement d'un avion de ligne. L'année précédente, une équipe de hockey russe avait été décimée dans un écrasement d'avion près de la ville de Yaroslavl, au nord-est de Moscou, quelques instants après le décollage.