NOUVELLES
17/11/2013 10:33 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

Le président de l'IAAF Lamine Diack critique l'AMA pour son enquête sur 2 pays

MONACO, Monaco - Le président de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme Lamine Diack a critiqué l'Agence mondiale antidopage pour sa campagne, qualifiée de «ridicule», contre la Jamaïque et le Kenya après que les deux puissances en athlétisme aient fait l'objet d'enquêtes exhaustives sur leurs procédures antidopages.

Diack, qui s'exprimait dans le cadre de la cérémonie annuelle de remise des trophées en athlétisme ce week-end, a déclaré que l'athlétisme fait partie des principaux sports qui luttent contre le dopage sportif et qu'il ne devrait pas être stigmatisé.

L'AMA a réalisé une enquête extraordinaire sur la commission antidopage de la Jamaïque ce mois-ci, tandis que le Kenya a orchestré une enquête gouvernementale afin de vérifier les allégations de dopage généralisé à ses centres d'entraînement situés en haute altitude.

Diack a indiqué que le Kenya et la Jamaïque «sont les pays les plus testés au monde. Tout ceci est ridicule. C'est comme si l'AMA faisait campagne pour lancer un message».

PLUS:pc